La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Discrimination > La DILCRAH > La lutte contre les discriminations et les haines est l’affaire de tous et (...)

La lutte contre les discriminations et les haines est l’affaire de tous et toutes

date de redaction vendredi 23 décembre 2016


Le Centre LGBT Paris Ile-de-France salue le plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT


communiqué de presse Centre LGBT Paris Ile-de-France - 22 décembre 2016

Hier mercredi 21 décembre a été révélé le Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT initié par le Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (dont l’intitulé a été également modifié de DILCRA en DILCRAH par décret). Par ce plan, l’État affirme sa volonté de « rappeler qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre, parce que les droits humains ne se divisent pas, qu’ils ne se hiérarchisent pas et doivent tous être effectivement appliqués. »

L’égalité sur le plan des droits pour les personnes LGBT, leurs couples et leurs familles, n’est toujours pas acquise en France : l’égalité face à la PMA, le changement d’état-civil libre et gratuit pour les personnes trans, ne sont toujours pas au rendez-vous malgré les avancées de nos droits ces dernières années, et nous continuerons, comme l’ensemble des associations, notre travail de conviction et de revendication sur ces points.

Cependant, comme association de terrain œuvrant au quotidien pour l’accès des personnes LGBT à leurs droits et aux ressources permettant de les faire valoir, le Centre LGBT Paris Ile-de-France est particulièrement sensible aux multiples déclinaisons annoncées de ce plan dans tous les territoires et tous les secteurs, particulièrement s’agissant de la formation des professionnels et de l’accompagnement des victimes de discriminations. Nous avons pu constater au fil des années à quel point le manque de formation ou d’information, le manque de volonté dans l’application des lois, sont un obstacle important à l’égalité réelle.

Nous notons également l’importance des moyens accordés à cette mobilisation de l’État (à hauteur de 1.5 million par an) et la volonté de construire avec, par et pour les associations qui œuvrent dans ce champ. Les associations ont pallié et pallient encore bien souvent les manques de l’action publique sur le champ de l’égalité des droits ; reconnaître leur expertise et disséminer cette dernière en impulsant des synergies locales nous semble une source possible d’amélioration réelle de la situation faite aux personnes LGBT.

Le Centre LGBT Paris Ile-de-France restera vigilant sur les réalisations concrètes et continuera d’œuvrer pour l’égalité des droits au niveau législatif. Il salue cependant ce plan d’action, concret et diversifié, et se réjouit de l’inclusion de la lutte contre les violences et discriminations LGBT-phobes dans le périmètre de la DILCRAH.

Coprésidence : Flora Bolter et Jean-Charles Colin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur