La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Discrimination > La DILCRAH > La lutte contre les haines anti-LGBT renforcée par un plan d’action global du (...)

La lutte contre les haines anti-LGBT renforcée par un plan d’action global du gouvernement

date de redaction vendredi 23 décembre 2016


SOS homophobie salue le plan d’action contre les haines anti-LGBT lancé par le gouvernement, à l’heure où les paroles réactionnaires et les actes de violences à l’égard des personnes LGBT restent persistants dans la société.


communiqué SOS homophobie - 21/12/2016

Ce mercredi 21 décembre, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un plan d’action de lutte contre les haines anti-LGBT. SOS homophobie salue cette initiative, à l’heure où les paroles réactionnaires et les actes de violences à l’égard des personnes LGBT restent persistants dans la société.

En effet, les jeunes homosexuel-l-e-s à la rue ont été 35 % plus nombreux en 2016 à contacter l’association Le Refuge pour trouver un abri, tandis que SOS homophobie recensait près de 1318 témoignages de discrimination LGBTphobe dans son dernier rapport annuel. Ces dernières semaines, les agressions physiques, comme celle d’un couple gay à Metz, les dégradations de locaux associatifs LGBT, ou encore la tenue de propos homophobes et transphobes à la télévision sont des atteintes préoccupantes. SOS homophobie s’alarme également de voir que certaines subventions régionales ne sont pas reconduites ou réduites, mettant à mal des manifestations culturelles ou le fonctionnement de certaines associations LGBT, au risque de les voir disparaître et ainsi compliquer le travail de visibilité et d’accompagnement des personnes LGBT.

Dans ce contexte, la rencontre de cet été entre des associations engagées dans la lutte contre la haine anti-LGBT, dont SOS homophobie, et le Président de la République a été l’occasion de renforcer et mieux coordonner les actions de l’État contre les violences envers les personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans’.

La DILCRA a ainsi nommé un conseiller en charge de la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT, en la personne de Yohann Roszéwitch, acteur militant et ancien président de SOS homophobie. Aujourd’hui, cette action se traduit également par l’extension du champ d’intervention de la délégation interministérielle, devenue DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT) et l’annonce d’un plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

SOS homophobie se réjouit de cette démarche qui marque la volonté du gouvernement de mieux prendre en considération les actions de lutte contre toutes les formes de haine envers les personnes LGBT ou supposées l’être.

Le plan annoncé par le gouvernement et mis en œuvre par la DILCRAH envisage une communication d’envergure nationale et des actions multiples centrées notamment sur la sensibilisation dans l’enseignement, une meilleure information envers les victimes sur leurs moyens juridiques, la situation dans le monde du travail ou encore la prise en charge des personnes les plus fragilisées. SOS homophobie salue également la volonté de la DILCRAH d’animer un réseau de correspondant-e-s sensibilisé-e-s aux questions LGBT au sein des ministères et des préfectures.

SOS homophobie souhaite que ce plan ambitieux apporte un réel soutien aux actions de terrain des associations LGBT, ainsi qu’une meilleure prise en compte des violences LGBTphobes, et appelle les candidat-e-s à l’élection présidentielle à s’engager à pérenniser ce plan prévu pour trois ans.

Virginie Combe,


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur