La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Préfecture du Rhône peut encore faire preuve d’humanité

La Préfecture du Rhône peut encore faire preuve d’humanité

date de redaction mercredi 20 février 2008


La Lesbian and Gay Pride de Lyon interpelle le Préfet du Rhône pour qu’il octroie à une jeune gay algérien réfugié en France un titre de séjour « vie privée et familiale ».


Communiqué de Presse de la Lesbian and Gay Pride de Lyon - 19/2/2008

Ce matin, Nadir, jeune lycéen homosexuel d’origine Algérienne menacé d’expulsion par la Préfecture du Rhône, a été convoqué devant le Tribunal Administratif de Lyon. Ce dernier doit rendre son délibéré d’ici trois semaines. Cependant, la Préfecture du Rhône peut encore abroger d’elle-même l’Obligation de Quitter le Territoire Français. La Lesbian and Gay Pride de Lyon interpelle aujourd’hui même le Préfet du Rhône pour qu’il fasse preuve d’humanité et qu’il octroie à Nadir un titre de séjour « vie privée et familiale ».

Nadir est arrivé en France à l’âge de 16 ans et s’est rapidement intégré. Il a poursuivi sa scolarité au lycée professionnel de Villeurbanne et doit passer les épreuves du baccalauréat en juin 2008. Ses demandes de régularisation au motif de sa vie privée et familiale avaient été rejetées par la Préfecture du Rhône. Pourtant la seule famille qu’il reste à Nadir est Samuel, son compagnon depuis deux ans, ses parents algériens l’ayant rejeté, en raison de homosexualité. En cas de retour en Algérie, les menaces sur sa vie sont réelles, particulièrement à Kolea, une ville sous une forte influence islamiste.

L’audition de ce matin a démontré une totale méconnaissance de ce dossier par le Commissaire du Gouvernement. Ce dernier met en avant des attaches que Nadir aurait au Maroc alors que sa famille demeure en Algérie. Il réfute également les « traitements dégradants ou inhumains » que subirait Nadir à son retour, alors qu’en Algérie, il risque 5 ans d’emprisonnement en raison de son homosexualité, sans compter les brimades auxquelles sa famille et les habitants de son village pourraient se livrer. Pour le Commissaire du Gouvernement cette réalité semble acceptable. Pour finir, la relation de Nadir avec Samuel a été qualifiée de récente alors qu’ils vivent ensemble depuis 2 ans : combien d’année de vie commune faut-il pour qu’une relation amoureuse ne soit plus considérée comme récente ? 5 ans, 10 ans ou encore 20 ans ?

La Lesbian and Gay Pride de Lyon s’étonne d’une telle méconnaissance de ce dossier.

Dans cette affaire, l’Administration française démontre son ignorance de la situation tragique de beaucoup de personnes homosexuelles dans le monde. La Lesbian and Gay Pride attend avec impatience le délibéré du Tribunal Administratif de Lyon

La Lesbian and Gay Pride de Lyon invite une nouvelle fois le Préfet du Rhône à faire preuve de discernement et de ne pas attendre une décision de justice pour accorder à Nadir un titre de séjour « vie privée et familiale ». Nadir a en effet le droit de rester en France avec son compagnon, Samuel. Il mérite de ne plus être inquiété pour se consacrer à la préparation en toute sérénité du baccalauréat.

David SOUVESTRE


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur