La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > Les prémices du mariage gay > Perben cautionne les discriminations envers les couples homosexuels

Perben cautionne les discriminations envers les couples homosexuels

date de redaction jeudi 29 avril 2004


Act Up Paris dénonce l’attitude du garde des Sceaux à l’égard de l’initiative de Noël Mamère.


communiqué Act Up - 28 avril 2004

En invalidant par avance le caractère légal du mariage homosexuel que doit célébrer Noël Mamère, le Garde des Sceaux cautionne les discriminations légales envers les couples homosexuels.

Le choix est pourtant simple : ou le Code civil permet le mariage de personnes de même sexe, et il faut donc l’appliquer ; ou bien il ne le permet pas, et l’initiative de Noël Mamère aura au moins le mérite de rendre visible une discrimination légale envers les homosexuels. En tant que Garde des Sceaux, il appartient à Dominique Perben de lutter contre ces discriminations en faisant évoluer le droit. Le ministre préfère visiblement les cautionner.

Dominique Perben évoque d’autres dossiers, plus urgents selon lui, et notamment l’adoption d’une loi pénalisant les propos homophobes. Mais cette loi est une promesse de Jacques Chirac lors des présidentielles, cela fait donc deux ans que le ministère de la Justice est censé travailler dessus. La prendre aujourd’hui comme alibi pour ne rien faire par ailleurs témoigne donc de l’absence d’intérêt réel du ministre dans la lutte contre l’homophobie.

De plus, on sait bien que cette loi ne sera pas pleinement efficace si elle ne s’inscrit pas dans un plan général de lutte contre l’homophobie et la transphobie, qui implique aussi l’égalité des droits, donc l’accès au mariage, à l’adoption, à la PMA, la reconnaissance des familles homoparentales, le changement d’état civil pour les personnes transgenres, etc. Ce sont tous ces dossiers que Dominique Perben doit mener de front, sans opposer une revendication à une autre. S’il ne se sent pas capable de les porter, il peut toujours démissionner et laisser le travail à une personne plus compétente et plus investie dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur