La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > A Metz, les déportés pour homosexualité ne sont toujours pas reconnus (...)

A Metz, les déportés pour homosexualité ne sont toujours pas reconnus officiellement

date de redaction dimanche 25 avril 2004


Le Centre LGBT de Moselle est obligé d’organiser une cérémonie en marge des manifestations officielles pour la commémorer le martyre de 206 alsaciens et mosellans déportés en raison de leurs préférences.


communiqué de presse Couleurs Gaies - 24/4/2004

Pour la sixième année consécutive, Couleurs Gaies, Centre Lesbien, Gay, Bi et Trans de Moselle, devra commémorer en marge de la cérémonie officielle le martyre des 206 Alsaciens et Mosellans déportés pour motif d’homosexualité pendant la Seconde guerre mondiale. Cette cérémonie parallèle aura lieu dans la dignité à l’issue de la cérémonie officielle, vers 11h 00, au Mémorial départemental de la déportation situé au fort de Queuleu à Metz. L’ensemble des personnes présentes à la cérémonie officielle sont invitées à participer à la cérémonie organisée par Couleurs Gaies à la mémoire de tous les déportés, y compris les déportés pour motif d’homosexualité.

Les faits

Entre 1939 et 1945, l’Alsace et la Moselle sont annexées par le Reich nazi. Celui-ci déporte sur son territoire "national" les homosexuels selon les directives d’une loi appelée communément "paragraphe 175". 206 homosexuels alsaciens et mosellans seront déportés dans le camp de concentration du Struthof (Alsace). Parmi eux, Pierre Seel, fiché quelques années avant la guerre comme homosexuel par la Police française. Au total, on estime que 5000 homosexuels sont morts dans les camps de concentration.

Le déni

A la fin de la guerre, les déportés pour homosexualité cachent le motif de leur déportation pour éviter de nouvelles persécutions. Le motif de déportation pour homosexualité, pourtant connu des autorités, est occulté pendant 40 ans. Depuis les années 90, les autorités allemandes ont reconnu la déportation des homosexuels dont la mémoire est préservée par un monument funéraire. En 2002, le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, Monsieur Marc Floch, reconnaît que des Français ont été déportés pour motif d’homosexualité à partir des territoires annexés par le Reich.

Notre revendication

Nous considérons qu’un discours, même courageux, d’un Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants ne suffit pas à compenser 50 ans de déni historique ni à honorer la mémoire des 206 Alsaciens et Mosellans déportés pour motif d’homosexualité. Nous demandons que les discours prononcés lors des cérémonies de la Journée nationale du Souvenir des Déportés citent les motifs de déportation. Quelle est la valeur éducative de ces cérémonies si elles ne rappellent pas pourquoi certains de nos aînées ont été déportés ?

Des avancées..., une ouverture ( ? )

Couleurs Gaies ne proteste pas pour le plaisir de protester. La cérémonie parallèle que nous organisons depuis six ans, à l’instar de nombreuses autres associations homosexuelles partout en France, est un acte de protestation contre la perpétuation de l’oubli orchestrée par le protocole républicain et les associations d’Anciens Combattants. Le jour où les discours des cérémonies officielles citeront les motifs de déportation, notre cérémonie n’aura plus lieu d’être. Cette année, en signe d’ouverture et à la demande de la Préfecture, nous éviterons la confrontation visuelle entre les deux cérémonies (Les années précédentes, le cortège officel devait quitter les lieux en passant devant nos militants qui attendaient dignement la fin de la cérémonie officielle à l’entrée du Mémorial). Pour la première fois, notre cérémonie devrait avoir lieu en présence du chef du protocole de la cérémonie officielle et d’un représentant de l’ONAC (Office National des Anciens Combattants). Quelques élus devraient également participer à notre cérémonie. La Préfecture devrait enfin transmettre notre revendication au Secrétariat d’Etat chargé des Anciens Combattants.

Pour Couleurs Gaies, le président :
Monsieur Stéphane Aurousseau.

diffusé par l’Inter Centres LGBT

Plus d'informations :

dans la section dossiers et documents, notre rubrique consacrée à la déportation des homosexuels : La Déportation des homosexuels


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur