La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie, assez de (...)

Contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie, assez de promesses, des actes !

date de redaction mercredi 3 mars 2004


Le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Moselle organise une manifestation le 6 mars, pour demander aux pouvoirs publics de prendre des mesures pour que le drame de Sébastien Nouchet ne se reproduise pas.


communiqué Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Moselle - 01 mars 2004

Le 17 janvier 2002, un homosexuel est agressé à Metz. Le 13 septembre 2002, à Reims, François Chenut est battu à mort puis jeté à l’eau en raison de son orientation sexuelle. Le 3 juillet 2003, un homosexuel est de nouveau jeté à l’eau à Reims. Le 6 juillet 2003, un homosexuel est jeté dans le canal à Nancy. Le 20 juillet 2003, deux hommes qui se tenaient par la main sont injuriés puis battus au sol à Maxéville. Le 1 août 2003, Jean-Pierre Humblot est jeté dans le canal à Nancy. Celui-ci périra noyé. Le 1er novembre 2003, un homosexuel est passé à tabac à Metz. Le 16 janvier 2004, à Noeux - les Mines (Pas-de-Calais), Sébastien Nouchet est aspergé d’essence puis immolé par ses agresseurs. Ce drame est le paroxysme de plusieurs années de harcèlements et de violences homophobes perpétrées contre la victime et son compagnon.

En 1999, des manifestants anti-PaCS criaient : « les PD au bûcher ».

Des paroles aux actes, le pas a été franchi.

Comme le racisme ou l’antisémitisme, l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie, la transphobie et le sexisme ne sont pas des opinions ou de « vilaines manières[1] ». Ce sont des maux profondément ancrés dans notre société. L’indignation ne suffit pas à les combattre, il faut une réponse politique.

Assez de promesses et de rapports, nous voulons des actes !

Nous demandons, sans délai, une véritable politique de lutte contre toutes les discriminations. De la même manière que sont punis les propos racistes et antisémites, nous demandons le vote avant l’été d’une loi qui pénalise l’injure, la diffamation et la provocation à la haine tenues publiquement au motif de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Nous demandons la mise en place rapide d’une Autorité indépendante de lutte contre les discriminations qui soit dotée de moyens réels pour assister et défendre les victimes. Nous demandons la mise en place d’une campagne de sensibilisation à la lutte contre les discriminations et au respect de la diversité des sexualités et des identités de genre sur les lieux de travail et à l’école.

Dans le prolongement des appels à manifester, à Paris comme dans les Régions, en vue de demander aux pouvoirs publics de mettre en œuvre les moyens pour que le drame arrivé à Sébastien Nouchet ne se reproduise plus, nous invitons toutes les personnes solidaires à nos revendications ainsi que les associations de défense des droits de l’Homme et de lutte contre les discriminations, les syndicats, les partis politiques et les élus à

un rassemblement citoyen
le samedi 6 mars 2004
au centre de la place Saint - Jacques à Metz
à 18h00

[1] Un éditorialiste du Républicain Lorrain qualifiait l’homophobie de « vilaine manière » dans un article paru le samedi 14 février 2004 (page 28) qui remettait en question l’opportunité d’une loi contre l’homophobie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur