La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > On est là ! appelle à manifester en faveur de la pénalisation de (...)

On est là ! appelle à manifester en faveur de la pénalisation de l’homophobie

date de redaction vendredi 27 février 2004


Le Bureau national d’On Est Là ! réaffirme son indignation et son horreur devant l’odieuse agression homophobe dont a été victime Sébastien Nouchet à Noeux-les-Mines, et demande aux parisiens de se joindre au cortège de l’Inter-LGBT qui se formera le 28 février devant le ministère de la Justice.


communiqué de presse On est là ! -

Depuis la loi Sarkozy du 18 mars 2003, le code pénal prévoit qu’un mobile homophobe peut être retenu comme circonstance aggravante d’un crime ou d’un délit en cas de tortures ou de violences et cela s’appliquera légitimement dans cette affaire sordide.

Force est cependant de constater que le dispositif actuel n’est pas suffisant, car l’homophobie reste une terrible réalité notamment pour les esprits les plus faibles. C’est pourquoi le bureau d’On Est Là ! se réjouit de l’engagement pris par le Premier ministre, dès juillet 2003, de pénaliser les propos homophobes et de permettre aux associations de se porter partie civile. Il approuve aussi la volonté du président de la République de mettre en place la haute autorité de lutte contre les discriminations et notamment contre l’homophobie avant la fin de l’année.

On Est Là ! appelle les sympathisants de la majorité à soutenir avec détermination le gouvernement sur ce dossier et à participer massivement à la manifestation unitaire organisée samedi 28 février 2004, à 14 heures, Place Vendôme, par l’Inter LGBT, dont notre association est membre.

L’importance et la pluralité des participants à cette manifestation démontreront que la lutte contre l’homophobie dépasse incontestablement les clivages politiques et se révèle largement soutenue par les Parisiennes et les Parisiens, qui dans leur grande majorité, rejettent toutes les discriminations.

La délégation d’On Est Là ! sera conduite par son président, Jean-Luc Romero, par ailleurs secrétaire national de l’UMP, par le vice président, Olivier Rouchon, ancien président du Centre Gai et Lesbien de Paris, et par son secrétaire général, Frédéric Latour, secrétaire national des jeunes UDF.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur