La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Discrimination : il faut des décisions politiques !

Discrimination : il faut des décisions politiques !

date de redaction jeudi 12 février 2004


Après l’agression de Sébastien Nouchet, l’Inter-LGBT s’insurge : la condamnation morale ne suffit pas : il faut des décisions politiques !


communiqué de l’Inter-LGBT- 12 février 2004

Aspergé d’essence puis enflammé par plusieurs individus le 16 janvier dernier à Noeux-les-Mines, Sébastien est aujourd’hui hospitalisé, brûlé au troisième degré. Le mobile ne fait aucun doute : Sébastien et son compagnon ont déjà subi harcèlements et violences, simplement parce qu’ils vivaient leur couple au grand jour. L’Inter-LGBT donne acte au ministre de la Justice qui recevra lui-même son compagnon et sa mère ce jeudi 12 février : il est en effet important, symboliquement, que la République exprime sa condamnation de toute forme de violence à caractère discriminatoire, y compris homophobe.

De cette épouvantable agression, il faut toutefois tirer les leçons. Une condamnation morale, même sincère, ne suffit pas. Une condamnation de justice, même aggravée, intervient toujours trop tard. Il faut aujourd’hui une réponse politique.

Le Premier ministre avait pris en juillet dernier l’engagement de faire voter une loi pénalisant les propos à caractère homophobe, à égalité avec les propos racistes. L’impunité de propos provocant à la haine homophobe rend en effet légitime le passage à l’acte, et les violences contre les personnes gaies, lesbiennes, bi ou trans. Une commission pilotée par le ministère de la Justice devait formuler des propositions « avant la fin de l’année » 2003. Or, cette commission envisage aujourd’hui d’organiser une nouvelle table ronde, dans un délai de 1 à 2 mois, afin de confronter des points de vue semble-t-il divergents. L’hypothèse, inacceptable, d’une loi qui établirait une hiérarchie entre le racisme et les autres motifs de discriminations est en effet toujours d’actualité !

Combien de temps encore ce débat interminable va-t-il se substituer à l’action politique ? Le point de vue de l’Inter-LGBT est connu de tous, une ultime audition n’y changera rien. Très en retard sur le calendrier défini par le Premier ministre, le ministre de la Justice joue la montre et diffère une nouvelle fois la décision politique qui s’impose.

Alors que le soutien du Ministre de la Justice à la famille et au compagnon de Sébastien inspire respect et approbation, sa réticence à faire voter une loi sur laquelle le chef du gouvernement s’est engagé devient insupportable. L’Inter-LGBT demande au gouvernement de présenter son projet de loi sans plus attendre.

Alain Piriou, porte-parole


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur