La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Du danger des zaps répétés

Du danger des zaps répétés

date de redaction jeudi 12 février 2004


Le SNEG dénonce l’action d’Act Up contre le Full Métal, car il visait un problème interne à l’entreprise et non la prévention.


communiqué du SNEG - 11 février 2004

Samedi soir dernier, 7 février, Act Up-Paris a zappé le Full Métal. Ce zap visait un problème purement interne à l’entreprise, entre l’employeur et un ex employé, événement qui remontait à quelques mois.

Le SNEG tient à préciser que ce zap ne concernait en rien la prévention au sein de cet établissement.
En zappant un établissement pour une affaire relevant strictement du cadre privé et du Droit du Travail, Act Up-Paris use d’un droit d’ingérence dont elle n’est pas détentrice. Par la même occasion, Act Up-Paris décrédibilise ses zaps visant, selon elle, à sanctionner des établissements pour cause de manquement à la prévention au sein des établissements, signataires ou non de la Charte de Responsabilité. Le SNEG rappelle qu’il ne soutient pas ces zaps, préférant le dialogue et la concertation plutôt que la pression afin de mobiliser les exploitants dans le cadre d’une prévention pérenne.

Tout en respectant la libre initiative d’Act Up-Paris, partenaire de la Charte de Responsabilité, le SNEG redoute que ces zaps répétés aient pour effet contraire de démobiliser les exploitants, partout en France, dans le cadre de l’amélioration permanente du dispositif de prévention au sein des établissements.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur