La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Agression de Noeux-les-Mines : le CGL Paris réagit

Agression de Noeux-les-Mines : le CGL Paris réagit

date de redaction vendredi 6 février 2004


Au delà de la simple application de la loi, le Centre Gai et Lesbien de la capitale demande aux pouvoirs publics des actions de prévention.


communiqué CGL Paris - 6/2/2004

Nous apprenons qu’une nouvelle agression a caractère homophobe s’est produite, cette fois dans le Pas-de-Calais. Un homme de 35 ans a été aspergé d’essence et transformé en torche humaine. Pourquoi ? Parce qu’il est homosexuel ! Après un harcèlement de plus de 2 ans, de plus en plus violent, les agresseurs ont voulu éliminer un homme par haine, haine de l’homosexualité ! Au delà de l’impuissance, de la douleur et du sentiment d’injustice qui donnent envie de hurler, la loi doit s’appliquer.

La loi existe. Elle prévoït qu’un tel crime perpétré en raison de l’orientation sexuelle de la victime fasse l’objet de circonstances aggravantes. Les professionnels, policiers, gendarmes et magistrats ne doivent pas ménager leurs efforts pour interpeller les auteurs et permettre une condamnation à la hauteur de l’horreur de cet acte.

Mais la loi ne fait pas tout. Une fois encore, la prévention et la pédagogie montrent leurs limites, leur insuffisance, leur inadéquation. Alors il nous faut dire et redire, prévenir et informer, rester vigilants et ne surtout pas rester indifférents.

A quand une campagne de prévention nationale ? A quand une véritable éducation à la citoyenneté respectueuse de chacun et chacune ? A quand une journée nationale contre l’homophobie ? Les associations et les acteurs de terrain attendent des Pouvoirs Publics un signe fort. Le Président de la République s’est engagé à agir. Nous veillerons à ce que la lutte contre la haine homophobe ne reste pas qu’une promesse.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur