La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > 9èmes rencontres Inter Centres LGBT

9èmes rencontres Inter Centres LGBT

date de redaction mercredi 4 février 2004


L’INTER CENTRES LGBT tient sa IXe assemblée générale à Metz, les 14 et 15 février prochains, chez Couleurs Gaies (Centre LGBT Moselle). - Ses IXe "Rencontres nationales" seront l’occasion de rappeler la fragilité des associations LGBT, à l’heure où l’une de ses associations Membres (Homosphère à Troyes) vient de se dissoudre.
- Ces Rencontres seront ensuite l’occasion de faire le point sur l’homophobie, après l’assassinat de Jean-Pierre Humblot à Nancy le 1er août 2003 et après l’agression de Sébastien Nouchet à Nœux-les-Mines le 16 janvier dernier. L’INTER CENTRES LGBT souhaite voir évoluer la législation : elle accueillera le député français Denis JACQUAT et la députée européenne Marie-Anne ISLER-BEGUIN, pour leur demander de soutenir les textes actuellement discutés à l’Assemblée nationale ou devant le Parlement européen. Soucieuse de ne pas s’en tenir au plan juridique, et de faire simultanément œuvre de pédagogie collective sur le terrain, l’INTER CENTRES LGBT listera les candidats pressentis pour recevoir son "Prix 2004 de la démarche la plus LGBT-phile" et son "Anti-Prix 2004 de la démarche la plus LGBT-phobe", puis prendra livraison de la mallette pédagogique réalisée par Couleurs Gaies pour lutter contre l’homophobie en milieu scolaire (Prix 2003 de la Solidarité associative) ; l’INTER CENTRES LGBT réfléchira avec Ex Æquo (Reims) et Homonyme (Nancy) aux moyens d’étendre à la France entière (outre-mer compris) l’action entamée par ces associations pour la célébration du PaCS en mairie.

- L’INTER CENTRES LGBT se réjouira de l’ouverture d’un CGL au Mans, sous l’impulsion de l’association HOMogênE. - Enfin, last but not least, l’INTER CENTRES LGBT évoquera les évolutions du VIH/sida.

- Toute association se sentant concernée par l’objet de l’INTER CENTRES LGBT est la bienvenue à ces Rencontres et est invitée à se manifester.

- (Un communiqué de presse rendra compte de ces IXe Rencontres d’ici le 29 février prochain.)


communiqué de presse n°IC/CP/04/01 - 31 janvier 2004

L’INTER CENTRES LGBT (Alliance des Centres lesbiens, gais, bi & trans de France de leurs Membres associés) rassemble les acteurs sociaux généralistes et de terrain du tissu associatif LGBT national. A travers toute la France, en métropole comme outre-mer, ses 27 Membres titulaires et associés gèrent des locaux ouverts à tout public intéressé par les questions relatives à l’orientation ou à l’identité sexuelles et affectives. Leur principale compétence est, au quotidien, d’accueillir et d’écouter des personnes en situation d’interrogation, de difficulté voire de détresse.

Les "Rencontres nationales" (ou assemblées générales) de l’INTER CENTRES LGBT se tiennent régulièrement depuis 1998. Après avoir tenu leurs VIIIèmes Rencontres à Paris en juillet dernier, ses huit Membres titulaires (c’est-à-dire les huit signataires de la Charte des Centres LGBT de France) et ses 19 Membres associés tiendront leurs IXèmes Rencontres à Metz les samedi 14 et dimanche 15 février prochains. Ils y seront accueillis par Stéphane Aurousseau, Président de Couleurs Gaies (Centre LGBT de Moselle). Toute association se sentant concernée par l’objet de l’INTER CENTRES LGBT est la bienvenue et est invitée à se manifester.

Ses IXe Rencontres seront pour l’INTER CENTRES LGBT l’occasion d’alerter l’opinion sur la fragilité du tissu associatif LGBT : après la disparition de la Maison de l’homosocialité (Membre titulaire) à Bordeaux en février 2003, c’est aujourd’hui au tour d’Homosphère (Membre associé, Observateur) à Troyes de mettre la clef sous la porte ! Pourtant, l’utilité et le rôle social de nos associations sont incontestés. L’INTER CENTRES LGBT s’interrogera : nos associations, qui luttent chaque jour sur le terrain pour l’application à toutes et tous des valeurs de la République, bénéficient-elles des soutiens adéquats de la part des décideurs locaux, élus et administratifs ?

Ces Rencontres seront également pour l’INTER CENTRES LGBT l’occasion de pleurer la mort de Jean-Pierre Humblot, dit "Jeannot", 63 ans, assassiné le 1er août 2003 à Nancy (54 - Meurthe-et-Moselle). Une nouvelle fois, après François Chenu le 13 septembre 2002 à Reims (51 - Marne), une personne est morte, victime de la haine homophobe/LGBT-phobe. Le vendredi 16 janvier dernier à Nœux-les-Mines (62 - Pas-de-Calais), c’est encore une autre personne, Sébastien Nouchet, 35 ans, qui a failli laisser la vie dans une agression barbare qui l’a laissé défiguré, brûlé au troisième degré (*). Pour contribuer à éviter d’autres morts, l’INTER CENTRES LGBT évoquera les nécessaires évolutions de la législation française et européenne avec Monsieur Denis JACQUAT, 2e adjoint au maire de Metz (délégué à la politique de la ville) et député de la Moselle (rapporteur sur le budget des affaires sociales, du travail et de la solidarité), ainsi qu’avec Madame Marie-Anne ISLER-BEGUIN, députée au Parlement européen (commission des droits de l’homme).

L’INTER CENTRES LGBT travaillera ensuite sur ses propres actions de lutte contre l’homophobie :

- a -/ L’INTER CENTRES LGBT dressera la liste des démarches pressenties pour recevoir son "Prix 2004 de la démarche la plus LGBT-phile" et son "Anti-Prix 2004 de la démarche la plus LGBT-phobe" (les dénominations définitives de ces "prix", qui seront décernés cet été lors des Xe Rencontres, seront déterminées) ;

- b-/ L’INTER CENTRES LGBT étudiera l’extension à la France entière (outre-mer compris) de l’action menée localement par Ex Æquo (Centre LGBT de Reims) et Homonyme (association LGBT de Nancy) pour la célébration du PaCS en mairie, voire pour obtenir le droit au PaCS qui n’est pas acquis partout en France et notamment pas en Nouvelle-Calédonie (où il n’est pas même possible d’enregistrer un PaCS régulièrement conclu en métropole) ;

- c-/ L’INTER CENTRES LGBT finalisera son partenariat avec SOS homophobie afin de contribuer à augmenter le nombre de signalements d’acte LGBT-phobe, très certainement supérieur aux 398 appels reçus en 2002 par cette association sur sa ligne d’urgence, encore trop méconnue dans les régions (0 810 108 135) ;

- d-/ L’INTER CENTRES LGBT recevra enfin livraison de la mallette pédagogique "Vivre ses différences - Comment parler de l’homophobie ?", réalisée par Couleurs Gaies sous l’impulsion de Dominique Weyant, Administrateur de Couleurs Gaies et professeur de l’Éducation nationale. Conçu pour lutter contre l’homophobie en milieu scolaire, ce kit pédagogique a reçu le Prix 2003 de la Solidarité associative, décerné conjointement par l’association Jeunesse au plein air et par le ministère de la jeunesse, de l’Éducation et de la recherche (remis le samedi 22 novembre au salon de l’éducation à Paris) (cf. http://www.couleursgaies.org).

L’INTER CENTRES LGBT profitera de son passage dans l’Est de notre beau pays pour comparer ses luttes (et ses réussites !) avec celles d’associations LGBT frontalières de Belgique et de l’Eurorégion "SarLorLux" (Sarre, Lorraine, Luxembourg). L’Alliance discutera notamment de la meilleure façon d’obtenir une couverture médiatique satisfaisante de l’action des associations LGBT : en ce domaine, beaucoup reste à faire... y-compris (parfois) avec la presse "identitaire". L’INTER CENTRES LGBT comparera également l’évolution du VIH/sida en France et dans les pays voisins : elle évoquera le récent revirement de la justice britannique, qui semble désormais vouloir pénaliser les transmissions dites "volontaires".

Avec Ex Æquo (Centre LGBT Reims) et le CGL Paris qui avaient rencontré la députée des Yvelines, l’INTER CENTRES LGBT examinera les suites concrètes du rapport Boutin sur le suicide : Quelles promesses ont été faites ? Comment ont-elles été tenues ? Quoiqu’il en soit, ce sujet fera, avec d’autres, partie des thèmes traités par l’INTER CENTRES LGBT dans son "Livre blanc 2005" : près d’un suicide sur deux serait lié à une problématique LGBT.

Soucieuse de couvrir toujours mieux le territoire national, en métropole comme outre-mer, l’INTER CENTRES LGBT accueillera cinq candidats à l’adhésion : Homo-Sphère (Nouvelle-Calédonie), Jean-Gabriel Wlock, ancien Président de Homosphère (Troyes), G2L (Landes), Homonyme (Nancy) et La voie de l’âme (Beauvais). L’INTER CENTRES LGBT se réjouira de l’ouverture d’un CGL au Mans. Pour conclure sa IXe assemblée générale, l’INTER CENTRES LGBT élira sa Présidence 2004/2005 : Quazar (Centre LGBT Angers) et RLG (Centre LGBT Reims) ont d’ores et déjà déposé leur candidature.

(Le présent communiqué de presse a valeur indicative. D’ici le dimanche 29 février, soit au plus tard 15 jours après la fin des IXèmes Rencontres, un communiqué de presse rendra compte de leur déroulement effectif. Toutefois, seules les résolutions adoptées lors des Rencontres puis ratifiées par la suite auront valeur d’engagement : article 10, al.3 des statuts.)

L’INTER CENTRES LGBT est soutenue par le SNEG, Syndicat national des entreprises gaies.

Vu l’article 10, al.5 des statuts,

La Commission de coordination de l’INTER CENTRES LGBT :

Alexandre Defosse (Metz)
David Auerbach (Paris)
Matthieu Chaimbault (Lille)
Stéphane Aurousseau (Metz)

Plus d'informations :

le site web de l’Inter-Centres : http://inter-centres-lgbt.org/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur