La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Arabie Saoudite : la France protège les investissements, pas les (...)

Arabie Saoudite : la France protège les investissements, pas les homosexuel

date de redaction vendredi 22 février 2002


communiqué de l’Inter-LGBT - 22/02/2002

Le 1er janvier 2002, trois hommes ont été décapités en Arabie Saoudite parce qu’ils étaient homosexuels. En février 2002, des chefs d’entreprises saoudiens ont été reçus au MEDEF et le gouvernement français s’apprête à signer un accord économique avec l’Arabie Saoudite. Cet accord vise uniquement à protéger et à encourager les investissements dans les deux pays alors que ce sont les libertés fondamentales qui devraient de toute urgence bénéficier d’une protection et d’un encouragement.

L’Arabie Saoudite est l’un des pays les plus conservateur sur les questions de moeurs et l’un des plus barbares dans les châtiments (décapitation, amputations, flagellations etc.) qu’il inflige à toutes celles et à tous ceux qui ne sont pas conformes au modèle hétérosexuel et patriarcal. Au nom d’Ali ben Hatan ben Saad, de Mohamed ben Suleiman ben Mohamed et de Mohamed ben Khalil ben Abdallah, les trois suppliciés du 1er janvier, au nom de toutes les femmes saoudiennes sans droit et sans voix et au nom de toutes celles et tous ceux qui voient quotidiennement leurs droits fondamentaux nier par l’État Saoudien, l’Interassociative LGBT demande au gouvernement français et au MEDEF de renoncer à cet accord et de marquer publiquement leur condamnation sans réserve d’un régime qui nie les libertés et les droits fondamentaux qui fondent l’humanité. Le Gouvernement et le MEDEF prouveraient ainsi par leurs actes que la vie des hommes et leurs droits valent plus que tous les investissements et tous les dividendes du monde.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur