La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Homophobie à l’hôpital : intervention de SOS homophobie devant un conseil de (...)

Homophobie à l’hôpital : intervention de SOS homophobie devant un conseil de prud’hommes

date de redaction jeudi 19 novembre 2015


Le 20 novembre, SOS homophobie sera présente au conseil de prud’hommes de Lille aux cotés de la Docteure K. qui poursuit son employeur, le Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille, pour injures, harcèlement et discrimination à caractère homophobe.


communiqué SOS homophobie -19/11/2015

Le 20 novembre 2015, SOS homophobie sera présente au conseil de prud’hommes de Lille aux cotés de la Docteure K. qui poursuit son employeur, le GHICL (Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille), pour injures, harcèlement et discrimination à caractère homophobe. Le GHICL comprend notamment les Hôpitaux Saint-Philibert et Saint-Vincent. L’association sera représentée par Maître Amélie Machez, avocate au barreau de Lille.

Depuis deux ans, la Dr. K. est harcelée en raison de son homosexualité réelle ou supposée. Insultes homophobes, lettres anonymes, inscription « PD » sur sa voiture garée sur le parking de l’hôpital, dégradation du matériel médical qu’elle utilise, tel est le quotidien d’une femme qui vit aujourd’hui dans la crainte de ces agressions répétées. Face à cette violence, elle a saisi le conseil de prud’hommes de Lille pour dénoncer ces faits et l’inaction de certain-e-s représentant-e-s de la direction de l’hôpital qui banalisent ou nient les faits en question.

Le dernier rapport annuel de SOS homophobie mettait en évidence la violence et la haine quotidiennes dont peuvent être aujourd’hui victimes les personnes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans, notamment sur leur lieu de travail. Les insultes, le rejet, l’ignorance, le harcèlement et les discriminations en constituent les principales formes. Elles conduisent à l’isolement des victimes, accroissent leur mal-être, les poussant parfois au suicide.

Dans ce contexte extrêmement difficile, rares sont les victimes qui osent saisir les conseils de prud’hommes pour harcèlement ou discrimination homophobe ou transphobe. SOS homophobie salue donc avec d’autant plus de force le courage et la détermination du Dr. K. Pour la première fois, notre association portera la parole des victimes d’homophobie sur leur lieu de travail auprès d’une instance prud’homale.

SOS homophobie a à cœur d’apporter son soutien à celles et ceux qui la sollicitent. Notre ligne d’écoute anonyme et gratuite (01.48.06.42.41) est ouverte tous les jours pour entendre et recenser les témoignages des victimes d’actes LGBTphobes et de leurs proches. Notre équipe de soutien juridique est mobilisée pour tenter d’apporter les réponses les plus appropriées aux actes lesbophobes, gayphobes, biphobes et transphobes dont elle a connaissance.

Yohann Roszéwitch, président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur