La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Homosexualité et religions > Catastrophe : un prêtre polonais fait état publiquement de son (...)

Catastrophe : un prêtre polonais fait état publiquement de son homosexualité

date de redaction dimanche 4 octobre 2015     auteur Pierre Léonard


Malgré les paroles "apaisantes" du pape François en mars 2013 : "qui suis-je pour les juger ?" que nous avons prises pour des actes des paroles d’ouvertures, le prêtre a été violemment relevé de ses fonctions.


A la veille de l’ouverture d’un synode consacré à la famille, Mgr Charamsa, prêtre polonais membre de la curie romaine, a révélé être homosexuel et avoir un compagnon. Malgré les paroles "apaisantes" du pape François en mars 2013 : « qui suis-je pour les juger ? » que nous avons prises pour des actes des paroles d’ouvertures, le prêtre a été violemment relevé de ses fonctions.

Au Vatican, cette annonce choque d’autant plus que le prêtre était secrétaire adjoint d’une commission théologique internationale auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi, depuis 12 ans. Une congrégation précisément chargée de veiller au bon respect du dogme catholique. Or sur la question de l’homosexualité, l’Église prône l’abstinence.

- Et alors est-ce un brevet d’incapacité ?
- peut être que Mgr Charamsa aurait pu se douter que le dogme catholique n’était pas compatible avec son état amoureux ?

Des centaines de milliers de prêtres vous préparent au mariage alors qu’ils ne savent même pas ce qu’est l’amour entre un homme et une femme !

Donc l’église prône l’abstinence des prêtres homosexuels ? Mais il me semble qu’elle prône aussi l’abstinence sexuelle quelque soit l’objet d’amour.

A quand la dénonciation des liens si étroits des prêtres et de "la bonne du curé" ?

Pour avoir rencontré un prêtre homosexuel, la disparition des prêtres recruteurs, il y en avait un dans mon collège Passy-Buzenval à Rueil-Malmaison, dans les années 1970, le "tri" n’est plus là et la foi de ces hommes qui croient profondément en Dieu au Christ est désormais violemment rejetée par une église qui replonge dans l’obscurantisme.

Le site du Vatican ne le publie pas en première page - réservée à un pape souriant et l’air si chaleureux -, mais en quelques lignes propose une mesure disciplinaire

Le Pape des pauvres n’est pas le pape des êtres humains dans leur diversité.

Il a soit-disant commencé à s’occuper des prêtres perdus et pédomaniaques, mais pour son premier procès il a choisit un mourant :
- subtil non ?
- ou stratégique ?

Désormais Mgr Charamsa et son compagnon devront vivre dans la peur journalière de se faire agresser, dans un pays qui nous a donné un pape rétrograde : Jean-Paul II.

L’église catholique devra bien un jour ouvrir ses yeux sur le monde constitué de 51 % de femmes qui ont aussi la foi et qui sont tout aussi capable voire même apporter une vision du monde plus juste, mais peut être est cela qui terrorise cette organisation Machiste.

Je vous invite à une lecture sur l’organisation inverse du monde : plus d’hommes que de femmes :

Le premier siècle après Béatrice
Amin Maalouf
ISBN : 2253097829
Éditeur : Le Livre de Poche (1994)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur