La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Paris Foot Gay raccroche les crampons

Le Paris Foot Gay raccroche les crampons

date de redaction mercredi 30 septembre 2015


Après douze ans de bons et loyaux services, le club de foot qui unit hétéros et homos contre l’homophobie dans le ballon rond, annonce qu’il cesse ses activités, la faute à l’indifférence. Explications.


Voir en ligne : http://parisfootgay.org

communiqué Paris Foot Gay - 30/9/2015

Après douze ans de bons et loyaux services, le Paris Foot Gay (PFG) raccroche les crampons.

Face à l’indifférence notable, la peur des institutionnels à s’engager réellement, la honte pour certains à traiter ce sujet, nous devons nous rendre à l’évidence : nous ne parvenons plus à faire avancer notre combat contre l’homophobie.

Nous sommes plus que fiers d’avoir été soutenus financièrement et moralement, pendant plus de 10 ans, par deux personnes aussi charismatiques et humanistes que sont notre Marraine agnès b. et Philippe STARCK.

Nous tenons à remercier les équipementiers Baliston (2004/2011) et Nike (depuis 2012) qui ont permis à l’équipe de foot du PFG d’avoir des équipements sportifs dignes d’un club professionnel.

Merci également à Sida Info Service qui a longtemps hébergé gracieusement le PFG dans ses locaux.

Un immense merci à Alain Cayzac, celui qui a rendu possible, par sa gentillesse, sa disponibilité, ses conseils, l’avancée de notre combat. Rappelons qu’il fut le premier président de club signataire de notre Charte contre l’homophobie, avec le PSG, et qu’il nous fera le plaisir quelques années plus tard de devenir notre président d’honneur. Citer tous les gens qui nous ont aidés durant toutes ces années serait impossible et sans tous ces soutiens (anonymes ou non), notre association n’aurait jamais pu connaitre une aussi belle évolution.

Nous sommes également très heureux d’avoir eu à nos côtés l’international Français Vikash Dhorasoo qui s’est révélé être un excellent parrain et qui aura fait énormément pour notre association.

Nous nous devons absolument de déclarer que sans le Paris Saint-Germain, jamais nous n’aurions pu réaliser ce fantastique parcours. C’est le seul club professionnel à s’être engagé de façon aussi forte, à nous avoir soutenus courageusement et à nous avoir toujours ouvert ses portes et ce depuis 2004 !

Nous tenons à nommer la personne qui a littéralement porté notre combat. En 2004 il était directeur de la communication et de la sécurité, il est toujours au PSG, Monsieur Jean-Philippe D’HALLIVILLEE : merci pour toutes ses années de travail.

Nous pouvons citer également dans les clubs professionnels qui ont apporté leur réel soutien : Bordeaux (et ses supporters), Montpellier et son président Louis Nicollin (participation à notre deuxième clip), l’AJ Auxerre et les Chamois Niortais. Paris, le 30 septembre 2015

Bilan de 12 ans de lutte contre l’homophobie :

  • Création de la Charte contre l’homophobie (reprise par le ministère de sports),
  • Signature de cette Charte par des clubs de foot et rugby pro et des collectivités locales,
  • Première enquête nationale sur l’analyse de l’homophobie dans le football professionnel, clubs participants : Ajaccio, Bordeaux, Brest, Evian-TG, Paris-SG, Saint-Étienne, Auxerre, Caen, Istres, Nantes, Niort, Boulogne et le Red Star,
  • Deux clips vidéos, dont un pour la première fois avec des joueurs pros et le charismatique Louis Nicollin,
  • Tournoi b. YOURSELF et sensibilisation aux discriminations au Parc des Princes ou au Camp des Loges pour et avec des adolescents-tes,
  • Collaboration avec le Ministère des Sports sous Rama Yade (gouvernement Sarkozy), mise en place d’un plan d’action en 2010 (signature de la Charte par toutes les fédérations sportives),
  • Pétition (25 000 signataires) et proposition de résolution parlementaire pour renforcer la lutte contre l’homophobie dans le foot (2014),
  • Rencontres et tournois avec des clubs de supporters,
  • Formations auprès d’éducateurs y compris pour des clubs de foot pro,
  • Action en justice pour faire condamner les propos homophobes dans les stades et ailleurs,
  • Affaire FC Chooz (signataire de la Charte) soutien à Yoann Lemaire, saisine du conseil national de l’éthique, – Intervention de sensibilisation dans divers lycées franciliens,
  • Exportation de notre expertise auprès du réseau Européen FARE (Football Against Racism in Europe),
  • Nombreux matchs de Gala et lever de rideau au Parc des Princes avec des ex-joueurs pro et artistes,
  • Nombreuses participations de notre association à des colloques ou autres débats (France et étranger),
  • On ne compte plus le nombre de reportages sur notre travail et notre association (TV, Radio, presse écrite),
  • En 2006 notre projet « Carton Rouge à l’homophobie » reçoit le label du Conseil de l’Europe.
  • Nous avons eu l’honneur de recevoir trois prix : La LICRA d’Or à Paris en 2007, le prix Tolerancia à Berlin en 2009 et le prix Pierre Guénin à Paris en 2012.

Au vu de ce bilan, nous ne pouvons qu’être satisfaits de toutes nos actions et résultats obtenus et espérons que les gens qui nous succéderont dans cette lutte connaitront au minimum la même réussite. Mais que tous nos soutiens ou détracteurs se rassurent : nous n’allons pas nous taire définitivement.

Nous utiliserons les moyens de communication actuels afin de faire entendre nos humeurs et enfin retrouver notre entière liberté de parole sans être obligés de composer en permanence avec ‘’les désirs de soi-disant partenaires’’.

Plus question pour nous de bâtir des châteaux en Espagne : nous ne croyons désormais plus au bel Hidalgo.

Nous mettons également un point d’honneur à ce que nos équipes, déjà engagées en championnat, terminent leur saison sous les couleurs du PFG. Ironie du sort, c’est au moment où nous nous mettons hors-jeu qu’une énième affaire ‘’d’homophobie ordinaire marseillaise‘’ éclate. Toute une tribune éructe des chants homophobes à l’encontre de Mathieu Valbuena, comme cela existe depuis des années sans que vous, qui en avez pourtant le pouvoir, n’en ’’Thiriez’’ les conséquences.

Allez, il est temps de siffler la fin de la partie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur