La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Homosexualité et religions > Un demi million de catholiques signent une Filiale Supplique au Pape sur (...)

Un demi million de catholiques signent une Filiale Supplique au Pape sur l’avenir de la famille

date de redaction mardi 25 août 2015     auteur Pierre Léonard


Après un premier synode à l’automne 2014 qui avait déjà été l’occasion de vifs débats, le synode d’octobre 2015 doit élaborer des recommandations au Pape François. La parole papale passe mal dans les esprits de certains catholiques. Mais faut-il mélanger les catholiques et le Christ qui lava les pieds de ses disciples ?


Des catholiques polonais rétrogrades préparent le prochain synode

C’est une institution catholique polonaise de Cracovie, la Fundacja Instytut Edukacji Spolecznej i Religijnej im. Ks. Piotra Skargi qui a lancé une Filliale Supplique proposant d’envoyer un message au Pape François afin de réaffirmer de façon catégorique l’enseignement de l’Église sur le mariage, qui stipule que :

  • les catholiques divorcés et civilement remariés ne peuvent pas recevoir la sainte Communion
  • les unions homosexuelles sont contraires à la loi divine naturelle.

Cette pétition a déjà reçu 500.780 signatures et sera remise au Pape François au Vatican avec les centaines de milliers d’autres.

Le Pape François plaide en faveur des divorcés-remariés 

Les propos tenus par le pape de François n’ont rien de nouveau. Il n’a fait que réaffirmer ce que Jean-Paul II avait d’ores et déjà annoncé en 1981 dans l’exhortation Familiaris Consortio : « Avec une grande charité, tous feront en sorte qu’ils ne se sentent pas séparés de l’Église, car ils peuvent et même ils doivent, comme baptisés, participer à sa vie ».

« Quand une personne divorce, elle vit un véritable séisme à la fois personnel et dans le sens fondamental de sa vie. Je pense que la priorité est de les aider à se reconstruire, à les soutenir dans leur chemin de deuil. Ils ont d’abord besoin d’aide. C’est la première chose dont l’Église devrait se soucier »

Si ce thème est récurrent depuis des dizaines d’années, c’est plus le deuxième qui habite nos vies depuis les avancées sociales acquises par les homosexuels : pacs, mariage, adoption.

En effet de nombreux homosexuels ont une pratiques religieuse dans l’église catholique, protestante, et dans l’islam. Ce texte ne fait que les stigmatiser et rendre leur vie schizophrénique et douloureuse.

En 2013 le Pape François avait lui même dit : « Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger ? Nous devons être frères. » Cette déclaration faite par le Pape dans l’avion qui le ramenait du Brésil n’annonce pas un changement de position de l’Eglise, mais une approche plus nuancée d’un phénomène toujours identifié à une déviance par la doctrine catholique.

Mais cette citation serais vaine hors de son contexte :

« On écrit beaucoup sur ce lobby gay. Je ne l’ai pas encore trouvé. Je n’ai encore rencontré personne au Vatican qui me montre sa carte d’identité avec écrit “gay”. On doit distinguer le fait d’être homosexuel, et le fait de faire partie d’un lobby, car les lobbies ne sont pas bons. Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger ? »

« Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, nous devons être frères. Le problème est de faire des lobbies, lobbies des affaires, lobbies politiques, lobbies des francs-maçons, c’est cela le problème le plus grave ».

Le Vatican, "mal placé pour refuser les homosexuels"

Interrogé courant août dans une matinale de RTL sur le refus du Vatican, l’ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a répondu : « Le Vatican me semble mal placé pour refuser les homosexuels ».

« En effet depuis la disparition des prêtres recruteurs, de nombreux homosexuels en recherche tentent de structurer leur vie dans une organisation solide comme l’Eglise catholique. Ils fourmillent au Vatican et dans les monastères, certains vivent pratiquement en couple ».]

« L’Eglise catholique ferait mieux de soulever l’étouffoir des affaires pédomaniaques qui détruisent des vies en tout impunité et laisser en Paix l’ordre naturel construit par Dieu ».