La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actions > Appel du 27 avril 2015 : la PMA, c’est pour quand ?

Appel du 27 avril 2015 : la PMA, c’est pour quand ?

date de redaction lundi 27 avril 2015


Pour rappeler à François Hollande sa promesse de permettre l’accès à la procréation médicalement assistée aux couples de femmes, de nombreuses associations appellent à un rassemblement à Paris.


communiqué inter-associatif - 27/4/2015

D’hésitations en reculades, le gouvernement a renoncé à permettre l’accès à la PMA aux couples de femmes aux mêmes conditions que pour les couples hétérosexuels.

SOS homophobie et ses partenaires lancent un appel pour mettre fin à cette injustice et demandent à ouvrir aujourd’hui la PMA à toutes les femmes.

Pourtant en 2012, lors de la campagne présidentielle, le candidat François Hollande s’y était engagé : « Une femme doit pouvoir recourir à l’assistance médicale à la procréation, soit parce qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, soit parce qu’elle ne souhaite pas avoir une relation avec un homme. » Depuis, cette mesure a été évincée de la loi sur le mariage pour tou-te-s, reportée à une loi Famille finalement avortée, repoussée enfin par Manuel Valls lors de sa déclaration du 27 avril 2014 depuis le Vatican.

Un an s’est écoulé depuis cette dernière reculade. Un an de silence de la part du gouvernement et des instituions. Un an d’inaction alors que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) s’était engagé à rendre son avis.

Pourtant, aujourd’hui la PMA est une réalité. Des milliers de femmes se rendent chaque année en Belgique et ailleurs, ou s’en remettent à des techniques artisanales dangereuses pour fonder une famille. Cette situation crée des risques sanitaires graves et renforce les inégalités sociales.

Et parce qu’il est impossible d’attendre un an de plus, SOS homophobie et ses partenaires lancent un appel à toutes et tous se mobiliser autour d’une question commune : « La PMA, c’est pour quand ? » .

Aujourd’hui, 27 avril 2015, soit un an jour pour jour après la déclaration de Manuel Valls, un rassemblement interassociatif est organisé à Paris pour appeler le président de la République à tenir ses promesses.

Et comme la PMA pour le gouvernement, c’est un peu comme un jeu de l’oie : « On avance, on recule, on ne sait pas où on va », SOS homophobie invite celles et ceux qui le souhaitent à jouer à UN JEU DE LOI géant, afin de montrer la difficulté d’un parcours PMA.

Parce que la vie n’est pas un jeu, parce que la famille n’est pas un jeu, SOS homophobie renouvelle sa demande à être auditionnée par le CCNE et reçue par le gouvernement sur cette question.

Rendez-vous ce soir à 19 heures, place de la Bourse à Paris aux côtés d’associations familiales et d’associations LGBT et féministes

Associations signataires de l’appel

SOS homophobie, Association des Parents et Futurs Parents Gays et Lesbiens (APGL), Association Des Familles Homoparentales (ADFH), Les Enfants d’Arc en Ciel, Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL), Association de patients confrontés à l’infertilité (Maïa), Collectif BAMP, Inter-LGBT, Centre LGBT Paris-Ile-de-France, Contact, Bi’Cause, Homosexualités et Socialisme (HES), HomoSFère, Rainbow Brest, Le Planning Familial, Osez le Féminisme, Fières, L’Emilie…


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur