La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > L’adoption de la loi Mariage pour tou-te-s par l’Assemblée nationale a 2 ans, (...)

L’adoption de la loi Mariage pour tou-te-s par l’Assemblée nationale a 2 ans, que fête-t-on au juste ?

date de redaction jeudi 23 avril 2015


Pour l’Inter-LGBT, la loi a un fort goût d’inachevé.


communiqué Inter-LGBT - 23/4/2015

Il y a deux ans, nous fêtions sur la place Baudoyer une grande loi de lutte contre les LGBTphobies : l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe. Après des mois de bataille législative, de manifestations d’opposant-e-s et de libération de la parole LGBTphobe, un des combats de longue date des militant-e-s LGBT arrivait à son terme, permettant à nos couples d’être pleinement reconnus et de bénéficier de la plupart des droits et protections associés à ces unions.

Cette victoire nous laissait pourtant un goût amer car, sous la pression de l’opposition, le gouvernement avait reculé sur de nombreux points, nous livrant dès lors une loi a minima : sans l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes. Les lesbiennes ont été lésées par le manque de courage politique du gouvernement. Alors que la plupart des pays ayant légiféré sur le mariage et l’adoption pour tous les couples ont ouvert la PMA aux couples lesbiens, voir à toutes les femmes, aujourd’hui en France la PMA est ouverte uniquement aux femmes en couple avec un homme.

Deux ans plus tard, malgré les promesses du gouvernement d’une loi famille qui viendrait pallier les manques – abandonnée depuis lors, rien n’a évolué.

Pourquoi un enfant est-il protégé dès la naissance par un lien juridique avec ses deux parents uniquement s’ils sont hétérosexuels ? Alors que pour les couples hétérosexuels la filiation est automatique dès la naissance, nous n’avons d’autre moyen, pour sécuriser nos familles que d’adopter nos propres enfants ! Les familles homoparentales doivent mener une procédure judiciaire qui pèse sur le budget des familles et laisse les enfants pendant des mois, voire des années, dans l’insécurité.

Pourquoi le mariage n’est-il pas réellement pour tou-te-s ? Les ressortissant-e-s de 11 pays qui souhaitent se marier avec des français-e-s sont toujours en attente de la modification de sa circulaire par le Ministère de la justice.

Pourquoi en France les enfants sont discriminés en raison de leur mode de conception ? Les enfants nés à l’étranger par gestation pour autrui d’un parent français ne sont pas reconnus en droit français et sont exclus du livret de famille remis lors du mariage.

Tant que nos enfants seront discriminés, tant que tous les couples de même sexe ne pourront pas se marier, tant que toutes les femmes n’auront pas accès à la PMA en France, tant que les personnes trans devront subir des stérilisations forcées pour pouvoir conformer leur état civil à leur genre, la loi « Mariage pour tou-te-s » nous laissera un goût d’inachevé !

Marjorie MONNI et Thomas LINARD, porte-parole de l’Inter-LGBT en charge des questions Familles

Amandine MIGUEL, porte-parole de l’Inter-LGBT et déléguée en charge de la Visibilité Lesbienne


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur