La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > PMA : un droit oublié pour toutes les femmes

PMA : un droit oublié pour toutes les femmes

date de redaction lundi 23 mars 2015


SOS homophobie s’inquiète du report à l’automne de l’avis du Comité d’éthique sur la question de la procréation médicalement assistée.


communiqué SOS homophobie - 20/3/2015

D’après le site d’information Mediapart, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) repousserait à l’automne 2015 son avis sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. SOS homophobie s’inquiète d’un nouveau report de cet avis, attendu par des familles, des femmes, des enfants, en recherche de sécurité, de droits et d’égalité.

Aujourd’hui, la PMA est une réalité : des milliers de femmes, lesbiennes ou hétérosexuelles, mariées ou célibataires, ont recours à la PMA à l’étranger. Cette situation crée des risques sanitaires et renforce les inégalités sociales, ce processus représentant un coût élevé. L’ouverture de la PMA à toutes les femmes mettrait fin à une discrimination inacceptable.

Le CCNE, qui s’était autosaisi de la question en janvier 2013, devait initialement rendre son avis sur l’extension de la PMA aux lesbiennes en 2014, puis au printemps 2015, le président de la République s’étant quant à lui engagé à attendre cet avis avant d’ouvrir le débat sur le sujet. Ces reports à répétition entretiennent la lesbophobie en permettant le maintien dans la loi d’une hiérarchie entre les couples fondée sur l’orientation sexuelle.

Mediapart révèle aussi des propos inquiétants prononcés par un proche du président de la République : « La PMA ? Ca n’aura pas lieu avant 30 ans ». Ces propos, en contradiction totale avec l’engagement de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012 en faveur de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, nous appellent à la vigilance. Le candidat d’alors déclarait en effet à SOS homophobie : « Une femme doit pouvoir recourir à l’assistance médicale à la procréation, soit parce qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, soit parce qu’elle ne souhaite pas avoir une relation avec un homme. »

SOS homophobie soutient l’ouverture de la PMA à toutes les femmes , notamment grâce à une page internet dédiée (http://www.sos-homophobie.org/ouver...), et restera mobilisée pour que le gouvernement prenne enfin en compte leurs préoccupations et s’engage clairement pour l’égalité des droits de toutes les femmes.

Il y a quelques jours, SOS homophobie sortait son « Enquête 2015 sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie » (http://www.sos-homophobie.org/enque...), qui mettait en évidence l’invisibilité des lesbiennes et les progrès nécessaires, dans une société encore trop inégalitaire pour les personnes LGBT en général et les lesbiennes en particulier.

Yohann Roszéwitch, président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur