La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Les statistiques de l’homophobie en 2014

Les statistiques de l’homophobie en 2014

date de redaction lundi 23 février 2015


A l’occasion de son assemblée générale, Flag ! communique les chiffres de l’homophobie recensés par la Police et la Gendarmerie en 2014 : 1181 faits ont été enregistrés.


communiqué Flag ! - 20/2/2015

Le samedi 7 février dernier, Flag ! réunissait l’ensemble de ses adhérentes et adhérents pour son assemblée générale annuelle.

Présents à la clôture de celle-ci, Monsieur François MAINSARD, Conseiller Police au cabinet de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, le Colonel Bertrand FRANÇOIS, représentant du Directeur Général de la Gendarmerie Nationale et Monsieur Yvan Cordier, représentant du Préfet de Police de Paris, nous ont assurés du soutien du Ministère de l’Intérieur, lors de leurs discours respectifs.

Plusieurs projets ont été exposés durant la journée. Les membres de Flag ! ont ainsi approuvé la résolution, portée par le Conseil d’Administration, d’organiser en juin 2018 le symposium de l’European Gay Police Association, réseau européen des Policiers LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans).

Flag ! présentera en outre, cette année, plusieurs propositions visant à améliorer l’accueil et le traitement des personnes trans dans les services de Police et les unités de Gendarmerie.

Cette assemblée générale fut l’occasion de dévoiler, pour la seconde année consécutive, les chiffres des actes homophobes et transphobes recensés par la Gendarmerie Nationale et la Police Nationale.

En 2014, ils présentent une forte augmentation puisque 1181 faits ont été comptabilisés par nos deux institutions.

La zone Police Nationale est celle qui enregistre en 2014 la plus forte hausse avec 618 infractions contre 253 en 2013, soit un bond de + 144 %. La Gendarmerie Nationale a, quant à elle, relevé 563 faits en 2014 contre 463 en 2013, montrant une hausse de + 21,6 %.

Flag ! souligne que 90 % des faits enregistrés par la Gendarmerie Nationale en 2014 relèvent de la Loi de la Presse de 1881 (injures, diffamations) marquant ainsi la violence verbale homophobe et transphobe exercée contre les personnes LGBT, notamment après le vote ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

La hausse des faits constatés par les forces de l’ordre ne reflète toujours pas la réalité vécue au quotidien par les personnes LGBT. Pour autant, Flag ! note avec satisfaction une lente mais progressive amélioration dans la prise en compte de la circonstance aggravante de l’homophobie et de la transphobie lors du recueil des plaintes.

Flag ! invite le gouvernement à institutionnaliser la communication des actes LGBT-phobes commis en France en les présentant lui même.

Flag ! poursuivra en 2015 ses actions de sensibilisation aux LGBT-phobies auprès des jeunes policiers et gendarmes.

Ce constat chiffré ne peut laisser indifférent nos responsables politiques et les pouvoirs publics. Il est de leur responsabilité, comme l’écrit dans son rapport le commissaire du Conseil de l’Europe aux droits de l’homme, monsieur Nils Muiznieks, de prendre les mesures les plus fermes pour combattre ce fléau qu’est l’intolérance en « réagissant avec vigueur ».

Pour Flag !, élever l’homophobie et la transphobie au même rang de « cause nationale » que le racisme et l’antisémitisme y contribuerait grandement.

Le Président, Mickaël BUCHERON

PDF - 477.6 ko
Les chiffres de l’homophobie en 2014
Le communiqué de Flag !

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur