La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Suicide des LGBT : Des affiches choc pour dénoncer les mots qui tuent (...)

Suicide des LGBT : Des affiches choc pour dénoncer les mots qui tuent !

date de redaction jeudi 5 février 2015


Le 10 septembre 2014, lors de la journée mondiale de lutte contre le suicide, l’Inter-LGBT lançait une campagne contre le suicide des personnes lesbiennes, gaies, bi et trans (LGBT). À l’occasion de la journée nationale de prévention du suicide du 5 février prochain, l’Inter-LGBT va plus loin avec des visuels chocs !


communiqué Inter-LGBT - 5/2/2015

Les personnes lesbiennes, gaies, bi et trans se suicident en moyenne 4 fois plus que le reste de la population ! Chez les adolescent-e-s, les violences homophobes sont la première cause de suicide. Ce sont les constats alarmants fait par plusieurs études [1] [2]. Ce taux s’envole lorsque l’on considère certaines personnes très précarisées comme les personnes trans par exemple. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans son plan d’action 2013-2020 [3], a mis clairement en évidence le lien entre discriminations, violences, et augmentation du taux de suicide des personnes LGBT. Le premier rapport annuel de l’Observatoire National du Suicide [4], remis à Marisol Touraine – ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, le 2 décembre 2014, fait le même constat.

Alors que depuis plusieurs années, les causes de la surexposition au risque suicidaire des personnes LGBT sont connues, aucune action concrète n’a été mise en œuvre pour prévenir ce risque. Pourtant, le Programme d’actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, dévoilé en octobre 2012, prévoyait que des actions de prévention du suicide soient menées par le ministère de l’Education nationale et celui en charge de la Santé et des Affaires sociales.

C’est pourquoi l’Inter-LGBT choisit de frapper les esprits avec une campagne [*] mettant en scène, sans équivoque, les conséquences des violences subies quotidiennement par les lesbiennes, les gays, les bi et les trans . « Les personnes lesbiennes, gaies, bi et trans se suicident en moyenne 4 fois plus que le reste de la population, pas à cause de ce qu’elles sont mais à cause de ce qu’elles subissent au quotidien ! »

Le gouvernement ne peut rester inactif face à la situation de sursuicidalité à laquelle sont exposées les personnes lesbiennes, gaies, bi et trans. Aussi, l’Inter-LGBT demande à à Marisol Touraine et à Najat Vallaud-Belkacem de fournir une évaluation précise des actions mises en œuvre depuis 2012 et de préciser les prochaines étapes de l’action qu’elles entendent mener dans le cadre de ce programme gouvernemental.

Marisol Touraine ouvrira, le 5 février, les débats de la Journée de prévention du suicide au ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. L’Inter-LGBT participera à cet événement.

Sylvie Fondacci et Nicolas Rividi, porte-parole de l’Inter-LGBT en charge de la lutte contre les discriminations

JPEG - 134.9 ko
JPEG - 126.8 ko

Spot Radio Campagne prévention suicide LGBT

Notes :

[1] F. Beck, J.-M. Firdion, S. Legleye & M.-A. Schiltz, Les minorités sexuelles face au risque suicidaire, nouvelle édition, INPES, 2014

[2] Le Mag & HES, Enquête sur le vécu des jeunes populations trans en France, 2009

[3] Plan d’action pour la santé mentale 2013-2020, Organisation Mondiale de la Santé, 2013

[4] Rapport annuel de l’Observatoire National du Suicide, 2014

[*] L’Inter-LGBT remercie l’agence TBWA pour son implication dans la création de cette campagne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur