La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le message du Premier ministre aux personnes LGBT : l’égalité des droits, (...)

Le message du Premier ministre aux personnes LGBT : l’égalité des droits, c’est fini !

date de redaction jeudi 10 avril 2014


La Fédération LGBT appelle tous ceux qui luttent pour un pays libéré de l’homophobieà faire des marches des fiertés LGBT de mai, juin et juillet le premier acte d’une nécessaire riposte de grande ampleur !


communiqué Fédération LGBT - 09 avril 2014

Nous nous en doutions, mais peut-être pas de façon aussi claire et aussi rapide. Dans son discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale, le nouveau Premier Ministre, M. Manuel Valls, a donné le ton de la fin de la législature : l’ensemble des revendications contenues dans les engagements de campagne du Président de la République ne font plus partie des priorités gouvernementales ! D’ailleurs, pour que chacun comprenne bien sa volonté de plaire à la réaction religieuse, M. Valls a aussi enterré la récente promesse du président Hollande de légiférer sur le droit à mourir dans la dignité.

M. Valls tente d’ « apaiser » les intégristes… et désespère les familles LGBT !

Abandon de la procréation médicalement assistée pour les couples lesbiens, pas d’alignement sur le droit familial hétérosexuel pour les familles homoparentales, pas de changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres… Toutes ces revendications urgentes sont cette fois définitivement écartées, et ce dès la première prise de parole du Premier Ministre !

Sous prétexte d’apaisement vis-à-vis des vociférations homophobes de l’extrême-droite, de la Manif pour tous, des normalisateurs du genre et autres intégristes religieux, M. Valls capitule, et renonce à tout combat pour l’égalité des droits. À moins qu’il ne s’agisse de la révélation de ses convictions profondes sur la question ?

Les personnes gays, lesbiennes, bisexuelles, transgenres, et au-delà tous les Français attachées aux avancées sociétales, comptaient sur les trois années restantes du quinquennat de François Hollande pour obtenir de nouveaux droits.

Elles savent désormais à quoi s’en tenir : le Premier Ministre a décidé de ne plus réformer la société, et de nous conserver un statut de citoyens de seconde zone !

La Fédération LGBT en prend acte, et appelle tous ceux qui luttent pour un pays libéré de l’homophobie et des discriminations à faire des marches des fiertés LGBT de mai, juin et juillet le premier acte d’une nécessaire riposte de grande ampleur !

Stéphanie NICOT, présidente
Dominique GANAYE, porte parole

Plus d'informations :

photo AFP - licence CC BY 3.0 FR


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur