La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Education > Campagne de désinformation et pression des parents : le MAG Paris (...)

Campagne de désinformation et pression des parents : le MAG Paris inquiet

date de redaction mercredi 5 février 2014


Le MAG Jeunes LGBT espère que les attaques contre la mission de l’Éducation Nationale seront rapidement enrayées afin notamment que les diverses associations agréées par les rectorats puissent continuer sereinement leur travail de sensibilisation.


communiqué de presse MAG Jeunes LGBT - 3 février 2014

Depuis plusieurs semaines déjà, divers collectifs se revendiquant contre l’enseignement de la dite “théorie du genre” à l’école véhiculent des aberrations qui vont jusqu’à affirmer que des pratiques sexuelles pourraient être inculquées aux élèves dès la maternelle. Cette campagne de désinformation, qui s’apparente à de la sujétion psychologique, incite les parents à retirer leurs enfants de l’école et met ainsi en danger le système éducatif français. Par ailleurs, en pointant du doigt les associations LGBT comme co-responsables avec le Ministère de l’Éducation Nationale de cet enseignement présumé, elle stigmatise encore davantage les personnes lesbiennes, gais, bi et trans.

La pression exercée par les parents sur les responsables d’établissements et les enseignant-e-s qui auraient la volonté d’organiser des interventions contre le rejet, le harcèlement et les discriminations risque de fragiliser les partenariats avec les associations de terrain. La semaine dernière notamment, cette pression a conduit trois lycées à annuler neuf interventions prévues dans leurs classes avec notre association. Rappelons qu’aujourd’hui, le risque de suicide chez un-e jeune homosexuel-le ou bisexuel-le de 15 à 24 ans est 13 fois supérieur à celui d’un-e jeune hétérosexuel-le. En empêchant notre association de venir sensibiliser les élèves au respect de chacun-e, ces parents contribuent à mettre en danger les jeunes homosexuel-le-s, bisexuel-le-s et transgenres de ces établissements - peut-être leurs propres enfants.

Nous tenons à préciser que notre association ne peut en aucune manière enseigner la “théorie du genre” aux enfants puisque celle-ci n’existe pas. En revanche, nos interventions tiennent effectivement compte des études sur le genre, un champ universitaire qui travaille depuis plusieurs décennies à déconstruire les stéréotypes femmes/hommes, fondement des inégalités sexistes dans notre société (pour plus de précisions, se reporter à l’article du Monde du 28 janvier 2014 : “Cinq intox sur la théorie du genre”).

Si notre association et bien d’autres interviennent bénévolement dans les établissements scolaires, ce n’est que dans le but de sensibiliser les élèves au vivre-ensemble et favoriser ainsi le bien-être de toutes et tous. Il n’y est pas question de sexualité mais d’orientation sexuelle, d’identité de genre et de respect de chacun-e. En 2012/2013, le MAG Jeunes LGBT a effectué des interventions dans 122 classes de collège et lycée d’Île-de-France. 71% des élèves qui y ont assisté ont par la suite estimé qu’il est “important de lutter contre les LGBTphobies et le sexisme”, et 67% se sont dit “plus tolérant-e-s” à l’égard des personnes LGBT. Par ailleurs, 85% des élèves affirment avoir compris la différence entre orientation sexuelle et identité de genre - il serait temps que les détracteurs de la fameuse “théorie du genre” le comprennent également.

Le MAG Jeunes LGBT espère que ces attaques contre la mission de l’Éducation Nationale seront rapidement enrayées afin notamment que les diverses associations agréées par les rectorats puissent continuer sereinement leur travail de sensibilisation auprès des élèves, et que ces dernier-e-s bénéficient d’une réelle éducation à l’égalité.

Gary ROUSTAN, Président

Marine SOUFFRIN, Responsable Éducation


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur