La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Les anti mariage-pour-tous se radicalisent

Les anti mariage-pour-tous se radicalisent

date de redaction mercredi 17 avril 2013     auteur Jean-Benoît RICHARD


En réponse au retour ultra-rapide du projet de loi Taubira à l’Assemblée, les opposants enchaînent les actions coup de poing.


La célérité du retour du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de personnes de même sexe en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, a incité les opposants à radicaliser leurs manifestations. Tout au long du deuxième week-end du mois d’avril, ministres et personnalités ont été la cible d’opérations coup de poing, menées souvent par un groupe de jeunes se présentant sous le nom de « Printemps français ».

Samedi 13 avril, la journaliste Caroline Fourest, qui participait, à Nantes, aux Journées du Nouvel Observateur, a été harcelée par des opposants. Ils n’ont pas hésité à se coucher sur les voies de chemin de fer pour bloquer le TGV dans lequel elle devait prendre place.

La ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem, qui devait intervenir aux mêmes Journées, a finalement annulé sa visite pour raisons de sécurité.

Dimanche, 56 manifestants ont été arrêtés aux abords du Sénat et 19 autres près de la Salle Pleyel à Paris, où Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, assistait à un concert.

JPEG - 33.7 ko
15/4/2013 : les anti mariage-pour-tous bloquent la rue de Rivoli à Paris

Lundi soir, une quarantaine de manifestants, torse nu et masque blanc sur le visage, menottés les uns aux autres, ont bloqué pendant un peu plus de 20 minutes la rue de Rivoli, artère du centre de Paris, avant d’être interpellés.

Depuis l’adoption du projet de loi par les sénateurs, les abords du Luxembourg et de l’Assemblée nationale sont quadrillés par les forces de l’Ordre.

PNG - 142.2 ko
14/4/2013 : des anti mariage-pour-tous installent un campement près des Invalides

Reçu mardi par la radio RTL, le ministre de l’Intérieur a estimé que certains « groupuscules » opposés au mariage homosexuel cherchaient par leur « actions violentes » à « déstabiliser la République » et qu’il était « temps de tourner la page » de cette réforme ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur