La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Mariage : et maintenant, la suite

Mariage : et maintenant, la suite

date de redaction mercredi 13 février 2013


Act Up Paris se félicite du vote en première lecture du projet de loi ouvrant le mariage à tous les couples, et rappelle les nombreux autres points sur lesquels les militants attendent satisfaction.


Communiqué de presse - Act Up-Paris - 12 février 2013

Act Up-Paris se félicite du vote en première lecture à l’Assemblée Nationale du projet de loi ouvrant le mariage à tous les couples. Nous attendons une lecture conforme au Sénat afin que cette loi passe au plus vite. Si nous sommes conscientEs des efforts qu’ont dû faire au cours des 15 derniers jours les éluEs et ministres les plus combattifVEs en matière d’égalité des droits, nous rappelons aussi que c’est pour les LGBT, insultéEs quotidiennement depuis des mois, que la période a été la plus dure.

Nous rappelons aussi que l’homophobie ne se serait pas exprimée aussi violemment, si, dès le départ, le Président de la République, le Premier ministre, le gouvernement et les éluEs de la majorité avaient mené un front commun pour défendre une égalité totale entre homos et hétéros. Cela n’a pas été le cas : la PMA a été exclue par Jean-Marc Ayrault, François Hollande a donné par deux fois des gages aux homophobes, des membres connuEs du PS ont à de nombreuses reprises tenu des propos homophobes sans être condamnéEs par leurEs pairEs. Cette tolérance vis-à-vis de la haine envers les LGBT a compliqué le travail des éluEs de la majorité, mais surtout pourri un peu plus la vie quotidienne des homos, biEs et trans.

Enfin, nous rappelons ce que nous attendons du PS, maintenant :

  • l’abolition des franchises pour soins et de toutes les taxes sur la santé ;
  • la libération immédiate des prisonniErEs malades - Christiane Taubira doit faire preuve du même courage sur cette question qu’elle a montré au cours des deux dernières semaines face aux homophobes ;
  • des droits pour les travailleurSEs du sexe et l’abolition du délit de racolage public ;
  • la baisse du prix du médicament, en France comme dans le monde, par un usage ou un soutien systématique aux génériques ;
  • l’augmentation des minima sociaux, notamment l’AAH ;
  • une augmentation de la contribution française à la solidarité internationale, notamment au Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme, la tuberculose,
  • la légalisation des drogues
  • la régularisation des sans-papiErEs
  • Et d’autres choses encore

Un des arguments homophobes répétés à l’envi ces derniers mois est de dire que la loi ouvrant le mariage à tous les couples empêcherait de parler des « vrais » problèmes : précarité, emploi, santé, etc. Les homophobes de l’UMP et du FN, avec leur stratégie d’obstruction parlementaire, auront très clairement montré qu’ils se moquent des problèmes de santé, de précarité, d’emploi, puisqu’ils et elles ont pris des jours et des jours pour discuter d’un même amendement.

Il appartient maintenant au PS d’être, comme nous le sommes, sur tous les fronts, et de faire progresser l’accès à la santé, aux droits, pour tous et toutes, maintenant.

Jérôme Martin


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur