La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Le mariage pour tous voté en première lecture

Le mariage pour tous voté en première lecture

date de redaction mardi 12 février 2013     auteur Jean-Benoît RICHARD


Par 329 voix, les députés ont adopté la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, à l’occasion d’un vote solennel organisé le 12 février.


Par 329 voix contre 229, et 10 abstentions, les députés ont adopté en première lecture le texte de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Sans surprise, les élus de gauche - PS, Front de Gauche, écologistes - ont voté en faveur du projet Taubira, qui constituait l’un des engagements de campagne de François Hollande. Néanmoins, beaucoup de députés ultra-marins ont choisi de ne pas prendre part au vote, car, a expliqué Bruno Nestor Azérot (GDR-Martinique), la question du mariage homosexuel bouscule « toutes les coutumes, toutes les valeurs sur lesquelles reposent nos sociétés ultramarines ».

A l’UDI, quatre députés ont voté en faveur du texte : Philippe Gomes, Yves Jégo, Sonia Lagarde et Jean-Christophe Lagarde. Jean-Louis Borloo, trahi par son dispositif de vote électronique, a été compté parmi les contre. Il a ensuite fait savoir sur l’analyse officielle du vote qu’il avait voulu voté pour.

A droite, très logiquement, pratiquement tous les élus ont voté contre le projet de loi. Exception notable : celle de Franck Riester (UMP - Seine-et-Marne), qui a voté pour et a été l’un des rares au sein de son parti à soutenir le projet, avec Benoist Apparu.

D’autres ont choisi de s’abstenir. C’est le cas, par exemple, de Nathalie Kosciusko-Morizet. Dans Libération du 5 février, la député UMP a annoncé qu’elle s’abstiendrait « par accord pour l’union de deux personnes du même sexe et ma détermination contre la porte ouverte à la GPA et la PMA ». Nicole Ameline, Pierre Lellouche, Bruno Le Maire et Edouard Philippe ont suivi Mme Kiosciusko-Morizet sur cette voie ; quant à Dominique Tian, pourtant farouche opposant au mariage pour tous, il a voté par erreur en faveur du texte !

Ce vote solennel s’est déroulé mardi 12 février aux alentours de 17h, à l’issue d’un débat très dense, qui a duré plus de 110 heures, réparties sur 11 jours, samedi et dimanche compris, au cours desquels près de 5.000 amendements ont été examinés. Le texte adopté par les députés poursuit son périple pour devenir loi de la République. Prochaine étape : le Sénat.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur