La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Homophobie = Mort

Homophobie = Mort

date de redaction lundi 14 janvier 2013


Act Up Paris a déployé une banderole sur le pont des Invalides, en réponse aux manifestants anti-mariage pour tous.


communiqué de presse Act Up Paris - dimanche 13 janvier 2013

Aujourd’hui, les réactionnaires de tout poil et de toutes tendances politiques ont pu déverser dans les rues de Paris leur haine homophobe et transphobe, cristallisée dans le refus d’établir dans la loi l’égalité entre couples hétérosexuels et couples LGBT en matière demariage et de filiation.

La fermeture actuelle du droit au mariage et à la filiation officialise et légitime depuis trop longtemps une homophobie d’Etat que nous ne supportons plus. Ce climat homophobe et transphobe généralisé nous signifie sans cesse que certaines vies valent moins que d’autres : les nôtres.

Parce que nos vies ont à leurs yeux moins de valeur que les autres : nous mourons.

Nous mourons lorsque les suicides de jeunes LGBT sont proportionnellement plus fréquents que ceux des autres jeunes. Nous mourons lorsque les prises de risques sexuels s’accroissent au sein de nos communautés. Nous mourons lorsque les taux de contaminations chez les femmes trans et les pédés atteignent des niveaux record. Nous mourons lorsque leur mépris des minorités nous prive de droits pourtant vitaux.

Aujourd’hui, Act Up-Paris a déroulé au "Pont des Invalides" la banderole :

HOMOPHOBIE = MORT.

Nous avons décidé de vivre. Nous avons décidé de ne pas mourir.

Nous ne transigerons pas sur nos revendications, face à un gouvernement qui, en tergiversant sur la question de l’égalité des droits, en acceptant et en laissant la place à des discours criminels, et en retardant les échéances, se fait complice de l’homophobie, des discriminations, et donc du sida.

Act Up-Paris exige :

  • l’égalité des droits en matière de mariage et de filiation entre couples hétérosexuels et couples LGBT, y compris la PMA pour les couples de lesbiennes ;
  • un engagement réel du PS dans les luttes LGBT en général, et en particulier les luttes trans : changement d’état-civil libre et gratuit sans condition de chirurgie ni de traitement hormonal ;
  • la condamnation ferme de l’homophobie et de la transphobie par le gouvernement, y compris lorsqu’elle provient de son propre camp politique, nous pensons notamment à Lionel Jospin, Bernadette Laclais, Gérard Collomb et Bernard Poignant ;
  • des campagnes de lutte contre l’homophobie et la transphobie, des campagnes de prévention du suicide, du VIH-sida et des IST à destination des LGBT ;
  • des financements conséquents des associations et structures de lutte contre les discriminations lesbophobes, transphobes, biEphobes, et homophobes.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur