La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Non, Monsieur le Président, l’égalité n’est pas à géométrie variable

Non, Monsieur le Président, l’égalité n’est pas à géométrie variable

date de redaction lundi 26 novembre 2012


Pour la FSU, l’égalité de toutes et de tous devant la Loi ne saurait être à géométrie variable, et prend acte des récentes déclarations de François Hollande regrettant ces propos.


communiqué de presse FSU - Les Lilas, le 22 novembre 2012

Le projet d’ouverture du mariage pour tous est un engagement de la campagne présidentielle et législative. Il répond à une véritable aspiration de notre société à plus d’égalité.

Les manifestations réactionnaires contre ce projet montrent bien à quel point cet engagement ne doit souffrir aucune hésitation ni renoncement, sur aucun des sujets.

Vos récentes déclarations à la Conférence des maires de France, sur une loi qui pourrait s’appliquer « dans le respect néanmoins de la liberté de conscience » montrent un recul inquiétant et inadmissible au regard des engagements qui ont été pris. Elles constituent une véritable autorisation à discriminer, ouvrant la porte à un droit à ne pas respecter les lois.

Pour la FSU, l’égalité de toutes et de tous devant la Loi ne saurait être à géométrie variable en fonction des opinions personnelles des représentants élus, officiers d’Etat civil de la République.

En ce sens, la FSU prend acte de vos récentes déclarations regrettant ces propos, mais restera très vigilante et attend désormais des actes et un engagement sans demi-mesure.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur