La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Manifs anti "mariage pour tous" : le débat selon les extrémistes

Manifs anti "mariage pour tous" : le débat selon les extrémistes

date de redaction lundi 19 novembre 2012


A l’issue des manifestations anti-mariage ponctuées de violence des 17 et 18 novembre, l’ADFH dénonce vivement les agissements lâches et anti-démocratiques des associations comme Civitas qui ne font qu’attiser la haine de l’autre.


communiqué Association Des Familles Homoparentales (ADFH) - 18/11/12

L’Association Des Familles Homoparentales (ADFH) rappelle qu’en 1999 les manifestations contre le PACS ne rassemblaient pas plus que les 100.000 personnes qui ont défilé ce samedi 17 novembre 2012 et les quelques milliers ce dimanche. Pour mémoire, plus d’un million d’espagnols étaient descendus dans la rue contre le "mariage pour tous" ibère en juin 2005 avant que celui-ci soit voté et perdure aujourd’hui.

Depuis le PACS en France : ni notre société ni sa démographie ne sont en déclin. N’en déplaise, la France est le pays où la fécondité est la plus importante de toute l’Europe.

Paradoxe : de nombreux opposants qui ont défilé ce week-end sont pacsés puisque 94% des PACS sont conclus par des hétérosexuels. Pire, ces unions enfanteront 7% d’homosexuels… Oseront-ils alors défiler contre leurs propres enfants ? Il faut que ces personnes cessent de considérer les homos comme différents d’eux. Les homos proviennent aussi de leurs unions.

Quant on est à bout d’arguments, on brandit des peurs, on frappe : passage à tabac de journalistes et cameramen, de contre-manifestants avec menaces de représailles etc…

L’ADFH dénonce vivement les agissements lâches et anti-démocratiques des associations comme Civitas qui ne font qu’attiser la haine de l’autre.

Ces opposants sont en contradiction totale avec la réalité : Les familles sans enfant, monoparentales, recomposées et homoparentales sont aujourd’hui plus nombreuses que les familles traditionnelles. Plus d’un enfant sur deux nait hors mariage. Plus d’un mariage sur deux finit par un divorce. On est bien loin du mariage traditionnel comme seul pilier de la société. Le projet de loi ’mariage pour tous’ est porteur d’une exigence d’égalité. Il vient réformer le code civil pour apporter à tous les enfants la même protection : avoir deux parents.

Il ne faut pas se leurrer, derrière ces manifestations il y a une homophobie qui ne veut pas dire son nom. Quand on refuse à l’autre un droit uniquement parce qu’il est différent, il s’agit d’une discrimination. Les français ne sont pas dupes puisqu’ils ne sont pas descendus dans la rue.

Alexandre URWICZ et Hervé LANCELIN, coprésidents


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur