La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Hommage à Pascal Copeau

Hommage à Pascal Copeau

date de redaction vendredi 9 novembre 2012


Les "Oublié-e-s" de la Mémoire ravivent la flamme sous l’Arc de triomphe en mémoire de ce résistant, journaliste et homme politique.


communiqué Les "Oublié-e-s" de la Mémoire - 6 novembre 2012

Le 9 novembre en France est aujourd’hui encore marqué par le recueillement autour de la personne du Général de Gaulle, mort à cette date en 1970. Douze ans plus tard, ce même jour de l’année, décédait Pascal COPEAU, figure marquante des mouvements de Résistance intérieure, aujourd’hui tombée dans l’oubli.

Homme de lettres et brillant journaliste international, il avait été en poste à Berlin de 1933 à 1936, lors des premières années au pouvoir des nazis. De ses années allemandes, Copeau était revenu convaincu que la guerre était inévitable et la lutte contre le nazisme une absolue et urgente nécessité. En 1938, il est d’abord chargé des émissions en langue allemande de la Radiodiffusion française et devient rapidement responsable de toutes les émissions en langues étrangères. Refusant de quitter la France en juin 1940, il parvient à exercer son activité de journaliste à Lyon où, en 1942, il est contacté par Emmanuel d’Astier de la Vigerie, chef de Libération Sud. En parfait accord avec Jean Moulin, il participe clandestinement à la mise en place d’une armée secrète et des Mouvements Unis de la Résistance. D’Astier appelé à Alger par de Gaulle, Copeau lui succède, devenant l’un des membres fondateurs du Conseil national de la Résistance (CNR). Il tiendra un rôle de premier plan jusqu’à la Libération.

En 1946, un concurrent à la députation n’hésite pas à lancer contre lui des attaques lourdes d’insinuations homophobes sur sa vie privée. Malgré des élections remportées haut la main aux précédentes Assemblées constituantes, Pascal Copeau abandonnera la course à la députation un mois avant le scrutin de novembre 1946. Cédant ainsi à la menace d’opprobre, il mettait un terme à la carrière politique à laquelle ses qualités et son action de résistant le destinaient !

2013 verra mise à l’honneur la Résistance intérieure qui commença son unification 70 ans plus tôt, sous l’égide de Jean Moulin. À travers lui, ce sont également les figures des grands chefs de mouvements et de réseaux qui seront mises en avant.

En prélude à ces commémorations, notre association souhaite dès à présent rendre un hommage appuyé à Pascal COPEAU et marquer le 30ème anniversaire de sa disparition par une cérémonie de ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe aura lieu ce vendredi 9 novembre 2012 à 18 heures 30, en présence de sa famille, de personnalités publiques, du monde de la Mémoire, ainsi que de représentants d’associations.

Plus d'informations :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur