La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > Accompagner le vote et la compréhension de la loi pour l’ouverture du mariage (...)

Accompagner le vote et la compréhension de la loi pour l’ouverture du mariage est impératif !

date de redaction mardi 6 novembre 2012


Homoboulot appelle au rassemblement citoyen, près de l’Assemblée Nationale, ce mercredi 7 novembre, à l’initiative de l’Inter-LGBT et de SOS homophobie, sous le slogan :

La république doit reconnaître toutes les familles !

La république doit protéger tous les enfants !


communiqué de presse Homoboulot - 5 novembre 2012

Homoboulot appelle au rassemblement citoyen, près de l’Assemblée Nationale, ce mercredi 7 novembre, à l’initiative de l’Inter-LGBT et de SOS homophobie, sous le slogan :

La république doit reconnaître toutes les familles !

La république doit protéger tous les enfants !

Le projet de loi concernant l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples sera présenté en conseil des ministres mercredi 7 novembre 2012. Ce projet de loi est insuffisant pour la protection des familles et de leurs enfants et les députés doivent saisir l’occasion de l’améliorer (accès à la PMA, accès à la filiation...).

Pourquoi l’exigence d’une complète Égalité des droits entre tous les couples et toutes les familles ?

L’Égalité des droits est la condition sine qua non de l’égalité réelle, parce que pour être respecté dans la vie quotidienne, au travail, il faut que la loi atteste de cette égalité. Comment mettre en œuvre de vraies campagnes de prévention expliquant que les LGBT doivent être traités de façon égale si la loi ne le fait toujours pas ? Comment un-e adolescent-e gay ou lesbienne peut-il-elle envisager positivement son avenir, et se construire, en se sentant légalement inférieur à son ou sa camarade hétérosexuel-le ? En France, pays des droits de l’Homme, avec une devise reconnue internationalement, l’Égalité de toutes et tous devant la loi ne devrait pas faire débat. Pourquoi est-ce le cas !

Pourquoi Homoboulot s’inquiète après l’annonce du programme d’actions contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ?

C’est la première fois que l’État s’engage dans une politique coordonnée contre l’homophobie, et bien sûr c’est une très bonne chose ! L’actualisation des chartes pour l’Égalité, les enquêtes, la campagne de prévention « éducation » et la reconnaissance des interventions en milieu scolaire par un agrément national des associations les dispensant, sont d’excellentes nouvelles. Pour autant et concernant strictement le champ de l’emploi, la mission renvoie principalement à la conférence sociale annuelle les questions LGBT dans le monde du travail sans donner l’assurance que les associations LGBT professionnelles puissent y prendre pleinement leur place.

Homoboulot interpelle le gouvernement et les partenaires sociaux afin de faire fructifier un travail constructif en pleine complémentarité des acteurs mais aujourd’hui seulement amorcé concernant la visibilité des LGBT au travail.

Il est impératif d’accompagner le vote et la compréhension de la loi !

L’État se doit de faire œuvre pédagogique concernant la compréhension par toutes et tous de cette impérieuse nécessité d’ouvrir les droits aux LGBT et de permettre une intégration plus facile, notamment dans les milieux professionnels. Il est urgent de faire plus que "réaffirmer l’engagement de l’État contre les discriminations à l’égard des LGBT". Aujourd’hui, "les valeurs du service public et de la fonction publique" peuvent être développées dans des campagnes de prévention. Il en existe déjà comme celles des associations LGBT dans les entreprises et les administrations, et bien sûr la campagne d’affiches Homoboulot "au boulot pas de distingo" lancée en Octobre 2012 - une campagne ciblée pour expliquer par exemple l’autocensure des LGBT au travail ou la visibilité des personnes trans.

Voté à l’assemblé le 3 novembre 2012, le congé de paternité est désormais transformé en "congé de paternité et d’accueil à l’enfant" et permettra également au conjoint homosexuel de bénéficier des 11 jours de congé. Cette avancée doit faire l’objet d’une large information : il faut que ça se sache !

Nous vous donnons rendez-vous mercredi 7 novembre à 19h,

place Édouard Herriot Paris 7ème.

M° Assemblée Nationale

Jérôme Beaugé

Plus d'informations :

L’appel au rassemblement lancé par l’Inter-LGBT et Sos Homophobie : Mêmes droits, mêmes lois pour tous les enfants !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur