La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Le mariage gay > L’adoption de la proposition 31 > On avait dit ’’Engagement 31’’, pas 15 et demi !

On avait dit ’’Engagement 31’’, pas 15 et demi !

date de redaction lundi 15 octobre 2012


Le Président d’HES se félicite que le Conseil des ministres du 31 octobre examinera le projet de loi concernant l’ouverture du mariage aux couples gays, mais rappelle que le candidat Hollande avait promis également des évolutions pour les familles homoparentales, qui semblent éludées.


communiqué Homosexualités et Socialisme (HES) - 10/12/2012

Homosexualités et Socialisme (HES) salue l’annonce du premier ministre, aujourd’hui, de l’examen, par le Conseil des ministres du 31 octobre, du projet de loi mettant en oeuvre l’engagement 31 de François Hollande. Mais HES déplore qu’il s’agisse, en réalité, de l’engagement 15 et demi.

Nous avons suffisamment porté, pendant la campagne, cet engagement 31 pour en connaître la lettre ("J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels") et l’esprit. François Hollande, candidat aux primaires citoyennes des 9 et 16 octobre 2011, annonçait à HES l’ouverture de la PMA « dès 2012 », un ensemble de dispositions traduisant « notre vision moderne et ouverte de la famille en reconnaissant le statut des beaux-parents, engagés dans l’éducation d’un enfant sans en être parent biologique », ainsi qu’un « assouplissement des conditions de délégation de l’autorité parentale ».

A plusieurs reprises dans la campagne présidentielle, par voie de presse, de courriers aux associations ou de déclarations publiques, les portes paroles du candidat et le candidat lui-même ont réaffirmé ces engagements, exprimés synthétiquement dans le programme du candidat par l’engagement 31.

Il revient désormais au parlement, et ce sera son honneur, de traduire dans la loi « la vision ouverte et moderne de la famille » du candidat François Hollande devenu président de la République. Cette traduction s’impose car une réforme incomplète du Code civil, qui de toutes façons provoquera les cris offusqués des conservateurs, laisserait sur le bord du chemin une large part des familles homoparentales, des projets de familles, ainsi que les familles recomposées.

En mettant pleinement en oeuvre l’engagement 31, l’Etat républicain pourra s’enorgueillir de soutenir des projets parentaux voulus, réfléchis, muris, au lieu de les entraver.

Denis Quinqueton, président d’HES

Christophe Desportes-Guilloux, délégué d’HES chargé des parentalités


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur