La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Education > Refondation de l’école : vers une prise en compte de l’homophobie et de la (...)

Refondation de l’école : vers une prise en compte de l’homophobie et de la transphobie à l’école

date de redaction lundi 15 octobre 2012


SOS homophobie se félicite de constater que les discriminations liées à l’identité de genre et à l’orientation sexuelle, ainsi que la volonté de les combattre, fasse partie intégrante du projet éducatif du nouveau gouvernement.


communiqué SOS homophobie - 9/10/2012

Le rapport de la concertation pour la refondation de l’école remis ce 9 octobre 2012 au Président de la République, propose parmi les mesures visant à transmettre le "vivre ensemble" de "lutter contre les stéréotypes racistes, sexistes ou homophobes et apprendre aux élèves à refuser tous les types de discrimination." Après avoir été invitée à participer aux ateliers portant entre autres sur la promotion de la citoyenneté et les programmes de formation des enseignant-e-s puis envoyé une contribution écrite sur le site dédié, SOS homophobie souscrit pleinement à cette proposition.

Cette reconnaissance de la réalité de l’homophobie et de la transphobie est liée à la forte implication des associations qui, à l’instar de SOS homophobie, proposent des interventions en milieu scolaire (IMS) aux fins de sensibiliser et informer des élèves de la 4ème à la Terminale. Lors de l’année scolaire passée, les bénévoles de SOS homophobie ont échangé avec plus de 12 000 élèves sur la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie, grâce notamment à l’agrément par le ministère de l’Education nationale dont dispose l’association pour la conforter dans ses actions.

La sensibilisation et la prévention sont le socle de la lutte contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. C’est pourquoi, en plus des IMS, SOS homophobie assure également des formations pour adultes, nottament en direction de l’ensemble des personnels (administratif, enseignant, médical, social) en contact avec les élèves. L’importance de cette action est d’ailleurs reconnue par le rapport de la concertation pour la refondation de l’école qui souligne la nécessité de la formation initiale et continue de ces personnels. SOS homophobie est prête à y prendre part de façon active et constructive afin de transmettre aux enseignant-e-s et autres personnels de l’éducation, les connaissances et les outils nécessaires pour lutter au quotidien contre les stéréotypes liés au genre et à l’orientation sexuelle, stéréotypes menant entre autres aux insultes, au rejet, à l’exclusion des personnes visées.

SOS homophobie se félicite de constater que les discriminations liées à l’identité genre et à l’orientation sexuelle sont clairement nommées dans un document de cette importance et que la volonté de les combattre fasse partie intégrante du projet éducatif. C’est un signe fort et SOS homophobie sera attentive à ce qu’il soit suivi d’effets positifs. Certaines déclarations publiques récemment faites dans le cadre du débat relatif au mariage pour tous rappellent plus que jamais le besoin et l’urgence de lutter contre les préjugés et ce, dès le plus jeune âge.

SOS homophobie, association nationale de lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie créée en 1994, tient une ligne d’écoute anonyme, publie le Rapport annuel sur l’homophobie et anime le site cestcommeca.net dédié aux adolescent-e-s. Elle est agréée par le ministère de l’Education nationale au titre de ses interventions en milieu scolaire.

Elisabeth Ronzier, présidente

Plus d'informations :

PDF - 417.3 ko
Refondons l’école de la République
Rapport de la concertation menée par Nathalie Mons, Christian Forestier, François Bonneau, Marie-Françoise Colombani, membres du comité de pilotage de la concertation et Alain Dulot, rapporteur général. URL : http://www.refondonslecole.gouv.fr/...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur