La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Homoparentalité : les enfants d’abord ?

Homoparentalité : les enfants d’abord ?

date de redaction jeudi 4 octobre 2012


communiqué de presseLes Enfants d’Arc-en-Ciel l’Asso ! - 2 octobre 2012

Najat Vallaud Belkacem a annoncé vendredi dernier que le premier mariage d’un couple de même sexe serait célébré à Montpellier après la promulgation de la loi. Une belle avancée certes… Un joli symbole… Une coquille vide aussi…

Car nos enfants resteront sur le banc de touche… leurs parents aussi …

Dans quelques jours, le Premier Ministre sera amené à arbitrer sur le contenu du projet de loi « mariage pour tous et adoption ». Les familles homoparentales seront-elles protégées ?

Quand l’adoption ne protège pas suffisamment : et si vous pensiez aux enfants ?

Enfants d’homos : que vos parents fassent profil bas !

Annoncera-t-on en 2015, à coup de rabattage médiatique, le premier enfant adopté par sa propre mère, après deux ans de procédures – deux ans à prouver, démontrer, argumenter auprès du Tribunal de Grande Instance que les mamans de cet enfant l’ont désiré ensemble et qu’elles souhaitent le protéger ensemble ? Justifierez-vous, Messieurs les Magistrats, les enquêtes qui fouillent dans les frigos et placards, humilient les parents qui ont traversé les frontières durant des années parce qu’en France la Procréation Médicalement Assistée n’est pas possible pour un couple de femmes ?

Annoncera-t-on les noces de ces papas séparés qui n’auront pas d’autre solution que d’effectuer un mariage blanc pour légitimer les liens avec leur enfant ?

Ses parents sont homos : que les accidents de la vie épargnent sa famille !

Non, aucun enfant ne mérite de vivre dans l’incertitude durant les premières années de sa vie ! Aucun enfant ne peut vivre dans la peur de devenir orphelin parce l’un de ses deux parents n’est pas reconnu par la loi dès sa naissance. Aucun enfant tombé malade ne peut supporter de voir un de ses parents refoulé aux portes de sa chambre d’hôpital parce qu’il est encore trop jeune et que son avenir dépend du TGI qui n’a pas encore statué. Et que direz-vous à cet enfant adopté en international par l’un de ses parents : qu’il ne peut l’être par l’autre car la loi ne lui permet pas d’être adopté deux fois ?

Citoyens homos : surtout faites des enfants… ailleurs…

Nous l’avons compris à force de répétitions, la Procréation Médicalement Assistée n’est pas au programme du célèbre pré-projet. Mais rien n’est tranché nous dit-on…

Laissons donc les femmes, qui accèdent majoritairement à la parentalité par PMA, choisir quel traitement elles devront prendre parce que leur médecin français ne s’accorde pas avec leur médecin espagnol. Laissons-les risquer leur vie suite à une hyperstimulation parce qu’elles tardent à se faire hospitaliser suite à un traitement pris en toute illégalité. Laissons-les pratiquer des inséminations artisanales entre deux portes dans un hôtel avec un inconnu rencontré sur internet…

Avant la loi Veil, les risques, leurs grands-mères connaissaient aussi …

Les enfants d’Arc En ciel – L’Asso ! rappelle qu’il ne peut y avoir d’égalité entre les familles sans considération des risques qu’une loi a minima ferait courir à ces citoyens.

Il est grand temps que l’hypocrisie cesse !

Il devient urgent, pour la sécurité des enfants, que la filiation soit établie entre les enfants et leurs parents par l’effet de la loi (présomption de parenté) mais aussi par reconnaissance volontaire : les enfants doivent être protégés dès leur naissance quelle que soit la situation conjugale de leurs parents, tout comme les couples hétérosexuels.

Il devient urgent que les femmes puissent bénéficier d’une PMA en toute sécurité.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur