La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Ouverture du mariage et de la parentalité : HES ne craint pas les ’’pires (...)

Ouverture du mariage et de la parentalité : HES ne craint pas les ’’pires dérives’’, elle les déplore.

date de redaction vendredi 5 octobre 2012


La réaction d’Homosexualités et Socialisme, à la suite des déclarations du maire du 8e arrondissement de Paris.


communiqué HES - 3/10/2012

Le débat sur l’ouverture du mariage et de la parentalité à tous les couples, autour de la mise en œuvre de l’engagement 31 de François Hollande, tient ses "promesses" en terme d’injures, de clichés et de caricatures. Dernier en date, le maire du 8e arrondissement de Paris, visiblement obsédé par la question, consacre un éditorial entier de son bulletin municipal à ce sujet. Interrogé ce matin, l’ancien premier ministre F. Fillon ne s’est pas démarqué des propos de l’élu local parisien.

Les opposants à l’égalité des droits, celles et ceux qui ne conçoivent une société qu’avec une indépassable hiérarchie des couples et des familles, masquent leur manque criant d’argument avec d’injurieux amalgames et d’apocalyptiques prédictions.

Homosexualités et Socialisme (HES) déplore les dérives des élus conservateurs qui semblent vouloir se lancer, comme il y 13 ans au moment du pacs, dans un funeste concours du débat public le plus vulgaire, le plus indigne, le plus stupide.

C’est déplorable, alors qu’il s’agit de discuter de l’avenir des enfants, des couples et des familles au travers d’un projet déjà mis en œuvre dans d’autres pays d’Europe et du monde. C’est déplorable car cette question sérieuse, qui justifie l’engagement du gouvernement de J. M. Ayrault, mériterait une opposition à la hauteur. Il va sans doute falloir s’en passer.

Denis Quinqueton, président d’HES


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur