La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Lettre ouverte à Jean François Copé

Lettre ouverte à Jean François Copé

date de redaction jeudi 5 juillet 2012


Le Président de Gay Lib revient sur l’opposition au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, affirmée par le Secrétaire général de l’UMP.


Paris, le 02/07/2012

Monsieur le Secrétaire Général,

C’est avec stupéfaction que GayLib a pris connaissance de votre position résolument opposée à l’égalité des droits pour les couples homosexuels vis-à-vis du mariage au lendemain de la marche des fiertés.

Jusqu’à présent l’UMP s’était abritée derrière la campagne de Nicolas Sarkozy et avait pris soin de ne pas s’engager sur un sujet qui, s’il fait de plus en plus consensus dans la société française, divise encore notre parti. Vous même nous donniez l’assurance qu’à titre personnel vous étiez favorable à une évolution de la législation en ce sens, mais que vous ne pouviez pas vous substituer aux choix du candidat Sarkozy, position que nous comprenions et respections.

Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent désormais, au sein de l’UMP, pour critiquer l’erreur historique qu’a commise Nicolas Sarkozy en refusant la reconnaissance sociale aux familles homoparentales.

Les deux défaites électorales que nous venons de subir méritent pour le moins une remise en question de certaines options, dont le refus affiché de l’égalité des droits pour les homosexuels. En vous positionnant aussi fermement dans le refus de l’accès au mariage à tous les couples, vous fermez le débat et risquez de mettre notre famille politique dans la même impasse que lors du débat délétère sur le PACS en 1998.

François Fillon a, lors de la campagne présidentielle, eu des mots extrêmement durs et sectaires à l’encontre des homosexuels. Si maintenant, même vous, Monsieur le Secrétaire Général, vous mettez dans une telle posture, je vous pose la question très solennellement : Les homosexuels sont-ils encore les bienvenus à l’UMP ?

Ce soir, GayLib adresse un message de soutien aux parents homosexuels qui élèvent leurs enfants sans la protection de la loi, et à tous les couples à qui l’on refuse la reconnaissance sociale et l’égalité des droits dues à chaque famille.

Je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire Général, à l’expression de mon amitié la plus sincère.

Emmanuel Blanc
Président de GayLib


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur