La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > Homosexualité et religions > Trois associations gay confessionnelles en Palestine

Trois associations gay confessionnelles en Palestine

date de redaction jeudi 24 novembre 2011


Du 6 au 13 novembre a eu lieu un voyage en Israël et en Palestine organisé par le Beit Haverim conjointement avec les associations David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien, et HM2F, collectif citoyen des homosexuels musulmans de France. Compte-rendu.


courrier circulaire Beit Haverim - 23/11/2011

Du 6 au 13 novembre courant a eu lieu un voyage en Israël et en Palestine organisé par le Beit Haverim conjointement avec les associations David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien, et HM2F, collectif citoyen des homosexuels musulmans de France [1].

L’objectif de notre délégation constituée d’une cinquantaine de personnes était d’aborder les questions de spiritualités et de droits LGBT dans un esprit de dialogue et de réciprocité avec les représentants religieux, associatifs et institutionnels locaux.

A ce titre, ce voyage porteur d’un message d’avant garde était déjà une première historique.

Ce fut surtout une formidable réussite collective, au delà même de nos espérances !

Nous avons pu vivre une expérience humaine d’une extraordinaire convivialité. Cinquante participants au profil varié : hommes et femmes de 20 à 70 ans, des juifs, des chrétiens, des musulmans, des croyants, des athées, … mais un groupe unique, réuni par les émotions, les découvertes, et la bonne humeur.

Sur le plan spirituel : nous avons, bien sûr, visité à Jérusalem les hauts lieux des trois religions monothéistes. Nous avons eu des moments de recueillement en commun . Nous avons rencontré un moine bénédictin à Abu Gosh qui nous a délivré un message de paix d’une humanité inouïe .

Sur le plan LGBT : nous avons étés accueillis dans le centre LGBT de Jérusalem (« Jerusalem Open House ») et de Tel Aviv (« Gan Meir ») où nous avons rencontré les représentants de différentes associations israéliennes. Nous avons pu comprendre le système législatif israélien qui permet d’être à la société des droits LGBT aussi avancés mais aussi les risques de ce système. Nous avons été accueillis par l’association Agouda de Tel Aviv. Nous avons rencontré des gays arabes qui nous ont parlé de leur quotidien en tant que double minorité. Nous avons été enfin chaleureusement par Beit Dror, cette touchante maison "de famille" où ces jeunes mineurs LGBT peuvent trouver un lit et une écoute en cas de rejet par leur famille.

Sur le plan officiel : nous avons visité le parlement (Knesset) à Jérusalem et y avons rencontré Nitzan Horowitz, député israélien. Nous avons été reçus à Bethleem par le Dr Bernard Sabella, membre du conseil législatif de l’Autorité Palestinienne. Nous avons été accueillis par l’Ambassadeur de France en Israël et son équipe à l’Institut Français de Tel Aviv où journalistes et représentants des associations LGBT nous attendaient.

Sur le plan ludique et culturel : nous avons flotté sur la Mer Morte, point le plus bas de la Terre. Au mémorial de la Shoah à Yad Vashem, l’émotion était grande et nous nous sommes tous réunis en cercle à la sortie pour une minute de silence. Nous avons découvert l’architecture Bauhaus si spécifique à Tel Aviv. Nous nous sommes baladés dans la ville arabe de Jaffa… Et nous avons largement fréquenté les lieux (gays ou non) nocturnes pour décompresser de la journée ou faire la fête !

Sur le plan communication : outre le documentaire que nous préparons en interne à nos associations, notre démarche a été relayée par les médias français (France Inter, Têtu, Yagg, Arte, ...) et israéliens (TV 9, Kol Israel, ...) et au delà également sur des divers sites internet.

Comme pour bénir notre démarche, le soleil nous a accompagnés tout au long de notre séjour, illuminant les pierres blanches de Jérusalem et chauffant la plage de Tel Aviv.

Chacun a pu réviser ses préjugés (tant du côté israélien que du côté palestinien) en se rendant compte par soi-même de la réalité de la vie locale, tant sur le plan citoyen que sur le plan LGBT. Beaucoup d’entre nous qui n’avaient que les médias grand public comme seule référence ont pu constater que, malgré les difficultés réelles, la vie sur place est beaucoup plus sereine et porteuse d’espoirs qu’ils ne l’imaginaient.

Nous avons profité de notre identité LGBT commune pour montrer que nous pouvons être à l’avant-garde et faire avancer la compréhension de l’autre pour un mieux vivre ensemble. Ce voyage n’est qu’une étape d’un projet plus ambitieux. Le Conseil d’Administration du Beit Haverim se réunira prochainement pour continuer d’avancer en ce sens…

Nous restons attentifs à toute contribution pour enrichir cette action.

Judith, Samuel, Franck et Philippe


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur