La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Secrétaire d’Etat chargée de la Famille rétablit le système des (...)

La Secrétaire d’Etat chargée de la Famille rétablit le système des castes

date de redaction mercredi 16 novembre 2011


L’association des familles homoparentales dénonce une fois de plus l’attitude méprisante de la Secrétaire d’Etat à la Famille, Claude Greff.


communiqué ADFH - 16 novembre 2011

La Secrétaire d’Etat Claude GREFF a présidé la session plénière du Comité National de Soutien à la Parentalité (CNSP) du 10 novembre dernier dont voici l’extrait.

Elle a affirmé que « la désintégration du lien parents enfants conduit justement à la fragilisation de cette cellule familiale, fondamentale et l’assise première de notre société. »

Une nouvelle fois, son intervention vient mépriser les familles recomposées, adoptives, monoparentales ou homoparentales puisqu’elles seraient selon elle, fragilisées suite à la « désintégration » du lien biologique. En confondant parentalité et filiation biologique, Claude GREFF continue de privilégier certaines familles au détriment d’autres, rétablissant ainsi le système des castes.

Ce faisant, Claude GREFF oppose un modèle familial traditionnel à la pluralité des formes familiales existantes alors qu’en tant que Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, elle devrait veiller à accorder aux enfants de France, les mêmes droits, quelque soit leurs origines familiales ou leur mode conceptionnel.

L’ADFH rappelle que la société organise déjà la déconnexion du lien biologique et filial dans l’adoption ou l’accouchement sous X mais visiblement, ces enfants ne font pas partie du premier cercle vanté par Claude GREFF.

Cette situation devient incompréhensible lorsqu’on sait que les familles dites traditionnelles (couples mariés avec un ou plusieurs enfants) sont minoritaires en France face aux familles monoparentales, recomposées, adoptives, homoparentales et sans enfant.

Si justement la désintégration du lien parents enfants conduit selon elle à une « fragilisation », pourquoi n’intervient-elle pas pour protéger les enfants « fragilisés » ? Pourquoi laisse-t-elle sur le carreau 300.000 enfants élevés par des parents de même sexe sans leur accorder les mêmes protections que ceux issus de couples mariés ?

L’ADFH a sollicité un rendez-vous avec la Ministre de Tutelle, Roselyne BACHELOT afin qu’elle puisse repositionner urgemment le débat sur la diversité familiale, et notamment l’homoparentalité.

Alexandre URWICZ et Hervé LANCELIN, coprésidents

PDF - 95.3 ko
Intervention de Claude Greff
A l’occasion du Comité National de Soutien à la Parentalité du 10/11/2011

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur