La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Quelques bulles de champagne dans un océan d’hypocrisie

Quelques bulles de champagne dans un océan d’hypocrisie

date de redaction vendredi 14 novembre 2003


Le Collectif Pacs, etc réagit vivement à l’annonce du maire d’Epernay d’accepter des cérémonies de PaCS en mairie.


communiqué de presse - 13/11/2003

Le maire UMP d’Epernay (25 844 habitants, Marne) vient d’informer l’association Ex Æquo qu’il répondrait "positivement à la demande d’un couple hétérosexuel ou homosexuel ayant fixé sa résidence dans notre commune qui souhaiterait qu’une cérémonie civile soit organisée à l’Hôtel-de-Ville." Voilà bien quelques bulles - très honorables - de champagne dans un océan d’hypocrisie.

La signature du pacte civil de solidarité au greffe du tribunal d’instance fut une décision stratégique de la majorité de gauche qui a voté le pacs en 1999. Après la pétition violemment homophobe de quelques milliers de maires ruraux laissant entendre qu’ils refuseraient d’appliquer la loi, il fallait trouver une solution pour que le pacs, une fois voté, puisse s’appliquer sans entrave.

Cette décision, finalement sage, offre une autre opportunité. Elle permet aux 317* autres maires d’une commune de plus de 15 000 habitants estampillés "droite parlementaire" de proposer, comme leurs collègues de gauche, à commencer par les 12 maires d’arrondissement parisiens, une cérémonie symbolique de pacs dans la salle des mariages de leur mairie.

Bref, après le maire d’Epernay, la route des cérémonies de pacs en mairie est relativement droite mais la pente est encore très forte !

Denis Quinqueton

* Depuis les élections municipales de 2001, sur les 583 communes de plus de 15 000 habitants, 259 ont un maire de gauche, 318, un maire de droite, 3, un maire d’extrême-droite et 3 un maire "inclassable".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur