La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Education : Le Refuge réagit aux débats sur le genre

Education : Le Refuge réagit aux débats sur le genre

date de redaction jeudi 22 septembre 2011


Sans la connaissance, pas de liberté de conscience !


communiqué Le Refuge - 20/9/2011

Les récents débats sur l’introduction du genre dans les manuels scolaires de Sciences de Vie de la Terre ont entraîné des prises de position que le Refuge estime dangereuses pour les libertés individuelles. En effet, au nom de la « liberté de conscience », la Confédération nationale des Associations Familiales Catholiques a lancé une pétition mettant en cause non seulement l’évolution des programmes de SVT mais encore l’action des associations de lutte contre l’homophobie au sein des établissements scolaires [1]. Le Refuge rappelle qu’elle a reçu l’agrément du Rectorat d’Académie de Montpellier pour lutter contre les discriminations dues à l’orientation sexuelle en milieu scolaire. La pertinence de ses actions lui vaut d’ailleurs d’être, depuis peu, reconnue d’utilité publique. Le Refuge intervient dans le respect des lois de la République pour élargir les connaissances des adolescents. Car seule l’acquisition des connaissances permet une véritable liberté de conscience.

Le Refuge échange avec les lycéens dans le respect de toutes les sensibilités

L’Académie de Montpellier a donné son aval au Refuge pour mener des actions de prévention contre l’homophobie dans les lycées du Languedoc-Roussillon. Un groupe de bénévoles, conduit par Frédéric Gal, Directeur national du Refuge, propose des rencontres avec les lycéens et le personnel enseignant.

L’intervention du Refuge a pour objectifs principaux de :

  • rappeler le respect de la personne humaine et la liberté des droits, fondements de la République,
  • lutter contre les discriminations et les agressions verbales et physiques dont sont victimes les jeunes en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée,
  • prévenir les comportements à risque qui résultent de ces agressions (mauvais résultats scolaires, dépression, suicide...),
  • informer sur les recours des victimes de discriminations ou de violences,
  • inciter à une réflexion sur l’homophobie.

Le Refuge n’intervient au sein d’un lycée qu’après avoir obtenu l’accord de son proviseur et en présence d’un adulte de l’établissement responsable des élèves. L’intervention nécessite une préparation préalable avec le personnel éducatif concerné et fait l’objet d’un compte- rendu écrit et d’échanges avec les équipes pédagogiques par la suite. Durant environ 1h30, des adultes portent une parole d’adulte à des adolescents, dans le respect de la légalité et des sensibilités des publics rencontrés.

Notes :

[1] la confédération dénonce, entre autres, « les agréments accordés à des associations militantes qui interviennent sous couvert de lutte contre les discriminations, les évolutions des programmes scolaires, notamment en SVT... » (source : www.afc-france.org/education/petiti...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur