La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Documents > La Déportation des homosexuels > Cérémonies commémoratives au Struthof : 2011 dans la continuité de nos (...)

Cérémonies commémoratives au Struthof : 2011 dans la continuité de nos acquis

date de redaction vendredi 1er juillet 2011


Les "Oublié-e-s" de la Mémoire fait le bilan de ses actions pour la reconnaissance de la déportation des homosexuels au cours de la deuxième guerre mondiale.


communiqué Les "Oublié-e-s" de la Mémoire - 29/6/2011

Pour la quatrième fois d’affilée depuis 2008, notre association était présente aux cérémonies tenues sur le site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof en Alsace, tant lors de l’émouvante veillée du samedi soir que pour le dépôt de gerbe marquant le début de la cérémonie nationale du souvenir.

Le plan triennal convenu entre notre association et le Secrétariat d’État aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre en 2008 prévoyait une invitation officielle cette année-là, le dépôt d’une gerbe associative en 2009 et enfin, l’an passé, l’apposition de la plaque rappelant les homosexuels autrefois déportés en ce lieu.

2011 marque donc le commencement d’une normalisation de la reconnaissance de la déportation pour motif d’homosexualité. Et comme l’an passé, notre intervention auprès du Ministère de la Défense a de nouveau porté ses fruits :

En 2010, Hubert Falco, alors Secrétaire d’État aux Anciens Combattants, mentionnait à plusieurs reprises, de façon explicite, les homosexuels parmi les catégories de déportés.

De même cette année, l’allocution de Monsieur Philippe Richert, ministre chargé des Collectivités territoriales, représentant le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, a fait état deux fois des homosexuels parmi les déportés au Struthof.

Également présent-e-s samedi dernier lors de la Marche des Fiertés de Paris avec un vibrant plaidoyer pour la Mémoire et ses implications actuelles, Les "Oublié-e-s" de la Mémoire - Association Civile Homosexuelle du Devoir de Mémoire - demeurent la seule association nationale LGBT à ainsi représenter la composante homosexuelle de la Déportation, au Struthof et dans toute la France, et poursuit d’œuvrer pour sa pérennisation sur tout le territoire.

Philippe Couillet, président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur