La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Salon de l’Homosocialité de Marseille : une première très réussie.

Salon de l’Homosocialité de Marseille : une première très réussie.

date de redaction mardi 5 février 2002     auteur Donald Suzzoni


Pendant deux jours, une trentaine d’associations ont tenu des stands et assuré l’accueil de nombreux visiteurs. Compte-rendu en texte et en images.


Une nouveauté à Marseille pour ce dernier week-end de Janvier, un salon de l’homosocialité en région, les 26 et 27 Janvier 2002. Or on sait combien il est difficile d’organiser des évènements gays et lesbiens dans la deuxième ville de France. La mauvaise volonté de la municipalité d’un côté (Gaudin, Matteï, Muselier, ont des prises de position homophobes notoires et nationales), mais aussi de l’autre les batailles des chapelles associatives des milieux gays et de leurs dirigeants, ont lassé depuis longtemps la communauté. Nous l’avons bien remarqué, le Conseil Général des Bouches du Rhône et le Conseil Régional PACA sont les seules institutions qui ont soutenu la manifestation, tenue grâce à l’accueil de la Maison des Associations de Marseille, qui ouvrait largement ses locaux au beau milieu de la Canebière, en plein centre-ville. L’Hôtel de Ville, absent, prépare les élections...

image 250 x 188Pendant deux jours, une trentaine d’associations ont donc tenu leurs stands et assuré l’accueil des visiteurs. Si on notait la présence de plusieurs associations locales (AIDES Provence, Marseille Arc en Ciel, Les 3 G, LGP Marseille, etc), nous avons eu la surprise de voir des associations nouvelles, parfois fort toniques, comme Fac Aix Gay.

Certains poids lourds ont également été présents, comme David et Jonathan, Rando’s Provence, et bien évidemment l’Université d’Eté Euroméditerranéenne des Homosexualités (UEEH).

Geneviève PastreDes associations nationales se sont déplacées pour l’occasion (Homosexualité et Socialisme, Les Mauves, SOS Homophobie, le SNEG) dont deux méritent une mention pour leur effort, le FLAG (policiers gays et lesbiens) et VCL (Voile et Croisière en Liberté).

Une agréable surprise a été la présence de plusieurs associations Montpelliéraines venues en voisines, dont Ursus et le collectif contre l’homophobie, et même deux associations lyonnaises (Open Up de l’Ecole de Commerce, et le Forum Gay et Lesbien). On ne peut pas citer tout le monde, mais l’ambiance était conviviale et animée, les visiteurs se sont montré nombreux, curieux et intéressés.

image 250 x 188A côté des stands, une salle de conférence attenante de 150 places a vu se succéder pendant deux jours les débats, les exposés, et la projection de plusieurs films et documentaires. Cette salle était souvent comble, ce qui a certainement fait grand plaisir aux organisateurs marseillais de l’évènement, et les débats animés et de qualité.

Au delà du programme proposé, ce salon a été l’occasion d’apprendre l’existence de certaines manifestations locales, comme la semaine culturelle gay et lesbienne d’Aix en Provence du 16 au 24 Avril. En effet l’information circule habituellement très mal à Marseille, les campagnes d’affichage public étant inconnues ici, seuls ceux qui fréquentent assidûment les établissements commerciaux ont l’occasion d’y voir des affiches et des flyers annonçant quelque chose. L’immense majorité des gays et lesbiennes de la région ne fréquentent pas ces lieux, et ne sont donc au courant de rien. Le salon dans ce domaine a comblé une lacune grave, et correspond bien à une attente de la communauté locale.

image 300 x 265Une association de jeunes marseillais (le 6e sens) tenant un site sur la culture alternative dans la ville, est venue couvrir l’évènement. Comme quoi il n’y a pas lieu d’être aussi frileux sur la visibilité, le machisme du sud n’est pas forcément homophobe. C’est d’ailleurs le seul reproche qu’on puisse faire à la manifestation, qui n’a pas affiché à l’extérieur les drapeaux arc-en-ciel et le folklore usuel aux évènements gays et lesbiens, ce qui n’aurait pas manqué de mettre de l’ambiance sur la Canebière. Mais c’est vraiment un reproche de principe, nous espérons bien que cette première sera reconduite l’année prochaine. Les parisiens venus par TGV sont restés interloqués par un temps magnifique, et sont prêts à revenir.

Enfin il faut remercier les organisateurs, fort discrets, et qui pour une fois n’ont pas pris un évènement communautaire pour une tribune de promotion personnelle, travers si habituel à Marseille. Pourvu que cette exemple soit suivi, et augure d’une recomposition de la communauté locale dans le respect des sensibilités de chacun, et pour le bénéfice de tous et non pas de quelques-uns.

image 250 x 188Deux journées bien agréablement remplies donc, mais chacun a trouvé un peu de temps pour faire connaître à nos visiteurs le plaisir d’un café au soleil sur le Vieux Port, ou d’une pizzeria en bord de mer, et même une escapade à Aix en Provence pour ceux qui ne repartaient que Lundi. En effet, les gens du sud adorent accueillir les visiteurs, et leur faire partager la douceur de vivre de la Provence.

Le bilan se révèle très largement positif au moment de la clôture, aussi bien pour les visiteurs que pour les exposants. Il faut donc remercier les organisateurs pour cette réussite, et les encourager à récidiver l’an prochain.

photos : Lionel Duroi - reproduction interdite tous droits réservés


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur