La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le mariage Gay en débat à l’Assemblée Nationale

Le mariage Gay en débat à l’Assemblée Nationale

date de redaction jeudi 9 juin 2011


L’Assemblée Nationale a inscrit à l’ordre du jour de sa séance du 9 juin, une proposition de loi du groupe SRC (Socialiste, Radical et Citoyen) , visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.


Communiqué de presse Lesbian and Gay Pride de Lyon - 8/6/2011

Si plusieurs textes ont déjà été déposés depuis 2007 par chacun des groupes de l’opposition parlementaire, c’est la première fois que l’ouverture du mariage fera l’objet d’un débat puis d’un vote en séance. Les députés ont enfin une occasion unique de mettre fin à une discrimination dénoncée depuis trop longtemps par nos associations. Nous considérons, dans un principe républicain d’égalité entre citoyens, que la loi doit permettre à tous les couples de s’unir comme ils le souhaitent, sans discrimination en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

Alors que l’opinion publique française y est favorable, il est temps pour le législateur de prendre pleinement ses responsabilités et saisir cette occasion unique de mettre fin à cette discrimination et de sortir de ses carcans idéologiques en votant en faveur de cette proposition de loi. S’en remettre à 2012 serait trop simple et irresponsable pour la majorité présidentielle. L’égalité des droits n’attend pas !

Certains députés de la majorité, à l’exemple de Mme BAREGES, n’ont pas tardé à ressortir du formol leurs arguments éculés contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. « Et pourquoi pas des unions avec des animaux ? ou la polygamie ? » a-t-elle lancé en commission des lois. Une remarque qui n’est pas sans rappeler la proposition, lors des débats sur la PACS, de Dominiqe DORD (actuel trésorier de l’UMP) de faire signer les PACS devant les services vétérinaires. Et ce n’est pas les pauvres excuses de cette députée qui viendront effacer ses propos injurieux. La majorité présidentielle s’honorerait à condamner et sanctionner sévèrement de tels débordements. Cela s’avère d’autant plus nécessaire après son calamiteux "raté" lors des propos de Christian VANNESTE, et au moment où Christine BOUTIN se fait de nouveau remarquer en attaquant les nouveaux programmes de SVT en lycée qui abordent la problématique trans ou la diversité des orientations sexuelles.

Avec l’adoption du PaCS en 1999, la France comptait parmi les pays les plus avancés pour les droits des personnes LGBT. Aujourd’hui, en 2011, en réservant le mariage aux seuls couples hétérosexuels, la France fait mentir sa devise républicaine. A l’inverse, l’Afrique du sud, l’Argentine, la Belgique, le Canada, l’Espagne, le Luxembourg, Mexico, la Norvège, le Portugal, les Pays-Bas, la Suède et plusieurs Etats américains ont montré l’exemple en ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

Cependant, la Lesbian and Gay Pride de Lyon rappelle que la revendication de l’ouverture du mariage ne constitue pas l’alpha et l’oméga des revendications des LGBT en matière d’égalité des droits. La reconnaissance des familles homoparentales, les droits des personnes trans, le renforcement des droits des LGBT étrangers restent encore des chantiers tout aussi importants.

A une semaine de la Marche des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans, dont le mot d’ordre est « Pour l’égalité : en 2011 je marche, en 2012 je vote », les associations seront plus qu’attentives à la teneur des débats au sein de l’hémicycle et au vote de chacun des députés.

David Souvestre

Plus d'informations :

voir notre rubrique Les prémices du mariage gay


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur