La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actions > Rassemblement citoyen devant l’Assemblée Nationale le 8 juin pour le mariage (...)

Rassemblement citoyen devant l’Assemblée Nationale le 8 juin pour le mariage pour tou-te-s !

date de redaction lundi 6 juin 2011


SOS homophobie insiste sur la dimension citoyenne de cet événement : la demande d’ouverture du mariage aux couples de même sexe n’est pas que l’affaire du milieu associatif ou politique, mais émane avant tout des Français et Françaises qui, hétérosexuel-le-s ou homosexuel-le-s, ne peuvent tolérer une telle inégalité de traitement.


communiqué SOS Homophobie - 3/6/2011

Le 9 juin, les député-e-s français-es vont débattre de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. L’adoption de la proposition de loi de Patrick Bloche serait une avancée majeure pour notre pays en matière d’égalité des droits : elle permettrait de casser en partie la hiérarchie qui existe aujourd’hui entre les orientations sexuelles, et qui alimente les discriminations dont sont victimes les gays et les lesbiennes. La France ne serait plus en retard par rapport à ses voisins européens, et réaffirmerait son image de patrie des droits de l’Homme, aujourd’hui sérieusement entamée.

SOS homophobie se joint à l’appel lancé pour un rassemblement devant l’Assemblée Nationale le 8 juin, à 18h30. SOS homophobie insiste sur la dimension citoyenne de cet événement : la demande d’ouverture du mariage aux couples de même sexe n’est pas que l’affaire du milieu associatif ou politique, mais émane avant tout des Français et Françaises qui, hétérosexuel-le-s ou homosexuel-le-s, ne peuvent tolérer une telle inégalité de traitement.

SOS homophobie appelle donc des couples de femmes et des couples d’hommes à se réunir devant l’Assemblée Nationale le mercredi 8 juin, à 18h30. Les participant-e-s sont invité-e-s à porter un vêtement blanc, pour être visibles dans la foule. Ces couples seront en rang, silencieux, dignes. Ils attendront que leurs élu-e-s leur accordent un droit qu’ils ne devraient pas même réclamer. Ils seront adultes, responsables, n’espérant qu’une chose : être reconnu-e-s comme des citoyen-ne-s à part entière.

Bartholomé Girard, Président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur