La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le CCH réclame l’intervention de la France pour la libération de L.G. (...)

Le CCH réclame l’intervention de la France pour la libération de L.G. Tin

date de redaction dimanche 29 mai 2011


La France doit réagir aux violences survenues pendant la Gay Pride de Moscou, déclare le président du Collectif contre l’homophobie.


Communiqué de presse du Collectif Contre l’Homophobie - 28/5/2011

Le Collectif Contre l’Homophobie (CCH) condamne vivement les violences subies par les participants à une manifestation de défense des droits des personnes homosexuelles, organisée à Moscou ce samedi 28 mai 2011.

Aux attaques lancées par des contremanifestants fondamentalistes religieux (notamment des ultra-orthodoxes) se sont rajoutées les arrestations opérées par les forces de l’ordre russes.

Parmi les personnes interpellées par la police moscovite, puis relâchées, figure le militant Français Louis-George Tin, auquel nous témoignons notre solidarité et notre soutien.

Le Collectif Contre l’Homophobie (CCH) demande solennellement à Alain Juppé, Ministre des Affaires Étrangères de la France, de convoquer dans les plus brefs délais l’Ambassadeur de Russie à Paris afin de lui signifier la réprobation et la condamnation de notre pays.

Il appartient également à Alain Juppé de demander aux autorités russes de diligenter une enquête afin d’obtenir des sanctions contre les policiers russes qui ont molesté et injurié les militants homosexuels (notamment français).

Dans l’attente, l’Ambassadeur de France a Moscou doit veiller à garantir les droits et des militants et journalistes Français sur place ainsi que d’assurer une veille quant à l’intégrité des militants russes toujours emprisonnés.

Il s’agit d’une affaire particulièrement grave d’autant plus que les maires successifs de Moscou refusent depuis 2006 d’autoriser les manifestations organisées par des militants homosexuels, en violation des conventions européennes et internationales qui consacrent le droit à manifester comme une liberté fondamentale. D’ailleurs, un récent arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a condamné récemment la Russie pour sa posture discriminatoire et son atteinte au droit de réunion.

Pour toute ces raisons, nous demandons au gouvernement français et aux eurodéputés Français de prendre l’initiative d’une proposition de condamnation de la Russie par la Commission Européenne et le Parlement Européen.

Hussein Bourgi,
Président du Collectif Contre l’Homophobie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur