La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Propos sur le mariage homosexuel : Brigitte Barèges s’explique

Propos sur le mariage homosexuel : Brigitte Barèges s’explique

date de redaction vendredi 27 mai 2011


Sur son blog, la député UMP regrette ses propos, et explique qu’elle avait voulu faire un raisonnement par l’absurde en se demandant s’il faudrait aussi institutionnaliser un jour le mariage avec les animaux.


communiqué de Brigitte Barèges - 25/05/2011

Aujourd’hui en Commission des lois à l’Assemblée Nationale était débattue la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

Brigitte Barèges a pris la parole à la suite d’une déclaration du député Yves Nicolin, dans laquelle il s’exprimait notamment sur la liberté de chacun s’agissant des pratiques sexuelles, qui n’avaient pas nécessairement vocation à être retranscrites dans la loi. Elle a posé dans son propos la question de la pertinence d’adapter systématiquement la loi et les institutions à l’évolution des mœurs. Elle a poursuivi son raisonnement par l’absurde en se demandant s’il faudrait aussi institutionnaliser un jour le mariage avec les animaux.

Devant la tentation des députés de gauche, dont Noel Mamère, d’utiliser ces propos pour en faire une polémique, Mme Barèges a immédiatement retiré cette phrase reconnaissant bien volontiers son mauvais goût prononcée dans un contexte de dérision et une rhétorique délibérément provocatrice. Cette demande a été acceptée par le président de la commission et les membres présents.

Brigitte Barèges regrette néanmoins que cet échange serve de contre-feu aux députés socialistes pour détourner l’attention des déchirements qui traversent leur parti et des pérégrinations judiciaires de leur ex-futur héraut. On voit bien d’ailleurs qu’ils essaient d’exploiter n’importe quelle actualité aussi ridicule soit-elle comme l’ "affaire" Lagarde.

Elle souhaite réaffirmer qu’elle retire ses propos maladroits dont elle conteste qu’ils présentaient un caractère homophobe. Elle souhaite le cas échéant s’excuser auprès de ceux qu’ils auraient pu blesser car telle n’était pas son intention.

Elle regrette, qu’une fois encore, des déclarations soient sorties de leur contexte pour discréditer une élue dont chacun connaît pourtant la vigueur à mener les combats humanistes en faveur des femmes notamment, et dont chacun se souvient de l’engagement en tant que rapporteur en 2004 du texte pour réprimer les injures homophobes et sexistes.

C’est précisément sur ce sujet du sexisme qu’elle a rappelé aux députés socialistes leur silence coupable la semaine dernière au plus fort de l’affaire DSK pour défendre la cause des femmes.

C’est certainement cette dernière remarque qui les pousse aujourd’hui à cette vaine polémique.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur