La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Jean Le Bitoux : 1 an déjà ...

Jean Le Bitoux : 1 an déjà ...

date de redaction vendredi 22 avril 2011


Il y a un an, le 21 avril 2010, disparaissait Jean Le Bitoux. Les militants-es du Mémorial de la Déportation Homosexuelle (MDH) gardent un souvenir ému de leur président fondateur. Nous ne pouvons oublier ni sa flamboyance, ni la passion militante qu’il transmettait autour de lui.


Communiqué de presse Mémorial de la Déportation Homosexuelle - Montpellier, le 21 avril 2011

Jean Le Bitoux était un homme de courage et d’engagement qui n’a jamais rien cédé aux partisans de la norme sociale. Militant total, il s’est investi dans toutes les causes et dans toutes les actions. Il a bousculé la société avec le FHAR puis en fondant en 1979 le journal Gai Pied, artisan de la dépénalisation de l’homosexualité. Il rejoint Aides dès 1985 et crée quatre ans plus tard le Mémorial de la Déportation Homosexuelle. Jean Le Bitoux a combattu les préjugés et le "placard", il a dénoncé les falsificateurs de l’Histoire qui préparaient l’oubli des déportés homosexuels, il s’est opposé aux petites compromissions et aux divers accomodements avec l’ordre établi.   Parce qu’il n’a pas oublié les victimes du passé, le MDH garde vivante la mémoire de Jean Le Bitoux. Il demeure un formidable exemple et une source de courage et d’optimisme à imiter. Ce jeudi 21 avril, nous invitons toutes les personnes qui l’ont connu de prés ou de loin à avoir une affectueuse pensée pour lui.

Dimanche 24 avril 2011, à l’occasion de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation, les gerbes déposées partout en France à la mémoire des déportés pour homosexualité seront autant de preuves que les appels de Jean Le Bitoux ont été entendus.

Pour celles et ceux qui voudraient découvrir ou redécouvrir Jean Le Bitoux, nous recommandons le livre hommage Jean Le Bitoux, passeur de mémoire dans lequel des acteurs et actrices de la vie LGBT parlent de lui. Ce livre est disponible à la librairie Les mots à la bouche ou auprès du MDH.

Enfin dans les derniers mois de sa vie, Jean Le Bitoux, fidèle à son rôle de passeur de mémoire, a coopéré à la finalisation du récit autobiographique de Georges Solovieff, Contre vents et marées, texte émouvant d’un jeune Berlinois, fils d’exilé russe, adolescent à Paris, étudiant à Harvard, engagé sous uniforme américain pour libérer l’Europe, victime du Mac Carthysme, mais toujours amoureux des hommes ; livre paru en septembre 2010 aux Éditions L’Harmattan.

Hussein Bourgi,
président du MDH


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur