La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > La Fédération LGBT se met en ordre de bataille pour ’’Égalité des droits LGBT (...)

La Fédération LGBT se met en ordre de bataille pour ’’Égalité des droits LGBT 2012’’

date de redaction jeudi 24 février 2011


La Fédération LGBT a renouvelé son instance dirigeante et se prépare à intervenir lors des élections présidentielles et législatives de 2012.


communiqué de presse Fédération LGBT - Saintes, le 23 février 2011

La Fédération LGBT est composée de 18 associations ou Centres Lesbiens, Gays, Bi et Trans, répartis à travers la France, qui regroupent en globalité quelques 130 associations et plus de 1 200 adhérents.

Les 23e Rencontres nationales de la Fédération LGBT ont été l’occasion, en janvier dernier, de renouveler ses instances, de faire le point sur les actions menées en 2010 et de se projeter vers 2012.

Sexion d’Assaut, 1er décembre, 17 mai

La mobilisation de la Fédération LGBT, rejointe par le Collectif Contre l’Homophobie, contre les déclarations homophobes du groupe Sexion d’Assaut a permis de faire entendre la voix des Centres LGBT membres et des associations en région, confrontés à la récente tournée de ce groupe.

La campagne de mise en garde de la Fédération LGBT s’est accompagnée de demandes d’annulation de concerts au soutien des membres qui les avaient formulées au regard de leur situation locale, comme à Bordeaux et Toulouse. Cela a permis à nos membres, aux municipalités et aux salles de spectacle de débattre et de se positionner.

Un accord aurait été signé entre SONY, le groupe et le comité IDAHO. A ce jour, et malgré nos demandes répétées auprès du Comité IDAHO, nous n’en avons pas reçu copie et, par voie de conséquence, nous n’en connaissons pas précisément les termes. Nous constatons que NRJ s’est dégagé du soutien à ce groupe.
Cependant, sur internet, les chansons ou leurs paroles incriminées sont toujours disponibles. L’accord précité n’est donc pas contraignant. Nous ne pouvons accepter cet état de fait et c’est pourquoi nous interpellons les salles et municipalités qui décident d’accueillir ce groupe à l’occasion de nouvelles tournées.

La Fédération LGBT condamne donc toujours les propos du groupe et s’engage dans une campagne, adressée aux parlementaires, de modification du délai de prescription qui est seulement de trois mois pour les injures à caractère homophobe, quand il est d’un an pour les injures racistes. Ce délai trop court n’a pas permis de porter plainte contre le groupe et hiérarchise les discriminations entre elles.

La campagne menée à l’occasion du 1er décembre a marqué l’engagement de la Fédération LGBT sur les questions de santé gaie. Le partenariat qui s’est tissé entre Sidaction et le SNEG, dont le réseau de diffusion en région est complémentaire du nôtre, a permis de diffuser la campagne dans toute la France. Cette campagne va être déclinée avec un visuel féminin et s’adressera aux femmes.

En route pour « Égalité des droits LGBT 2012 »

Cette année, la Fédération LGBT dirige son action sur l’organisation d’actions pour le 17 mai, Journée internationale contre l’homophobie, et le 1er décembre, Journée de lutte contre le sida.

La Fédération LGBT a aussi entamé un mouvement de rassemblement des associations et Centres LGBT pour élaborer une plateforme nationale de revendications pour l’Égalité des droits LGBT, en vue des élections présidentielles et législatives de 2012. A travers des commissions thématisées cette plateforme abordera les sujets principaux que sont le mariage, le pacs, adoption, PMA, la lutte contre les discriminations, le droit d’asile, en faveur des personnes lesbiennes, gaies, bi et trans.

Concernant plus spécifiquement les droits des personnes trans-identitaires, notamment la facilitation de leur changement d’état civil, la Fédération LGBT a voté à l’unanimité le principe de la liberté totale de genre et demande en France l’application de la résolution 1728 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, adoptée le 29 avril 2010, grâce aux voies des représentants français, Michel HUNAULT (Nouveau Centre), Jean-Paul LECOQ (Gauche démocratique et républicaine), Christine MARIN (UMP), René ROUQUET (PS).

La résolution 1728 prévoit, entre autres, « de garantir dans la législation et la pratique les droits de ces personnes à des documents officiels reflétant l’identité de genre choisie, sans obligation préalable de subir une stérilisation ou d’autres procédures médicales comme une opération de conversion sexuelle ou une thérapie hormonale. »

Atteindre l’Égalité des droits LGBT en 2012 est l’objectif que s’est fixé le nouveau conseil d’administration élu ; Denis LEFÈVRE, président, au nom du GAGL d’Orléans, Frédéric HAY secrétaire, Bertrand GIRE trésorier, Stéphane CORBIN porte-parole, Stéphanie NICOT commission femmes et identité de genre, Romain LANIESSE commission lutte contre les discriminations, Bruno CHAUTEMPS commission lutte santé, Dominique GANAYE et Romain MENAGE commission égalité des droits, issus des associations ADHEOS à Saintes, CIGALES à Dijon, LESBIAN & GAY PRIDE région Centre à Tours, QUAZAR à Angers, TRANS AIDE à Nancy.

Les prochaines Rencontres de la FÉDÉRATION LGBT se tiendront les samedi 2 et dimanche 3 juillet 2011.

Denis Lefèvre,
président de la Fédération LGBT

Stéphane Corbin,
porte-parole de la Fédération LGBT


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur