La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Le Centre LGBT de Nantes vandalisé

Le Centre LGBT de Nantes vandalisé

date de redaction lundi 10 janvier 2011


La vitrine du Centre Lesbien, Gay, Bi & Trans de Nantes a été brisée dans la nuit du 7 au 8 janvier. C’est la deuxième destruction en moins d’un mois. Les membres du Centre disent non à l’homophobie !


communiqué Centre LGBT Nantes - 8/1/2011

La visibilité gay et lesbienne à Nantes gêne certains homophobes.

La vitrine du Centre Lesbien, Gay, Bi & Trans de Nantes détruite dans le nuit du 7 au 8 janvier.

Après la destruction du 12 décembre 2010, il y a seulement 3 semaines, c’est une nouvelle fois le centre associatif des personnes lesbiennes, gay, bi et trans qui est visé. Un acte d’homophobie caractérisé, puisqu’aucune autre vitrine avoisinante n’a été endommagée.

Le Centre LGBT continuera de militer pour une reconnaissance effective de l’homosexualité dans le Droit : les LGBT ne peuvent se marier, les enfants de couples homos n’ont pas de statut protecteur, l’accès à la parentalité leur est aujourd’hui refusée, l’homophobie physique ou verbale continue dans les cours d’école, dans des familles, dans certains quartiers ou en entreprise. Un ado gay risque le suicide 13 fois plus qu’un ado hétéro. Il vit le harcèlement au quotidien. Deux femmes ou deux hommes qui s’embrassent dans la rue risquent aujourd’hui insultes et agressions physiques.

Tant que les personnes lesbiennes, gay, bi et trans seront considérées comme des sous-citoyens par la loi, les actes homophobes continueront.

Désireux de continuer ses actions de visibilité, de lutte contre l’ignorance et les préjugés et de respect de tous, le Centre LGBT de Nantes presse ses partenaires institutionnels à trouver une issue rapide dans la recherche d’un local adapté, visible et sécurisé dans le centre de Nantes.

Maéla Guénégo, Présidente du Centre LGBT de Nantes


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur