La France Gaie et Lesbienne
Accueil du site > Actualités > Discriminé/e/s contre discriminé/e/s : la nouvelle stratégie de l’extrême (...)

Discriminé/e/s contre discriminé/e/s : la nouvelle stratégie de l’extrême droite

date de redaction mercredi 15 décembre 2010


Alors que Jean-Marie Le Pen s’était illustré par des propos particulièrement odieux contre les premières victimes du sida qui étaient à l’époque principalement des homosexuels masculins, Marine Le Pen prétend depuis quelques temps dénoncer l’homophobie en lui attribuant pour principale source la religion musulmane. En déformant ainsi la réalité, elle tente de monter des victimes de discrimination les unes contre les autres.


Communiqué de presse Europe Ecologie Les Verts - 15 décembre 2010

Alors que Jean-Marie Le Pen s’était illustré par des propos particulièrement odieux contre les premières victimes du sida qui étaient à l’époque principalement des homosexuels masculins, Marine Le Pen prétend depuis quelques temps dénoncer l’homophobie en lui attribuant pour principale source la religion musulmane. En déformant ainsi la réalité, elle tente de monter des victimes de discrimination les unes contre les autres et d’introduire en France la stratégie des partis d’extrême droite du Nord de l’Europe qui tentent d’utiliser les personnes LGBT dans leur xénophobie et leur islamophobie haineuses.

Europe Ecologie – Les Verts tient donc à rappeler que l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie sont encore très présentes dans l’ensemble de la société française et que leur trouver une cause culturelle ou religieuse unique est simpliste et politiquement inacceptable. Si quelques agresseurs de personnes LGBT se revendiquent parfois de l’Islam, ceux du kiss-in de Notre-Dame se revendiquaient de l’Eglise catholique et la plupart des agressions homophobes mortelles sont le fait de jeunes marginaux souvent sans véritable idéologie construite ni appartenance culturelle ou religieuse particulière. Et faut-il rappeler que les discours construits contre les personnes LGBT dans le paysage politique français émanent dans leur immense majorité de représentants bien installés de la droite traditionaliste et chrétienne, de Christine Boutin à Christian Vanneste ?

Plutôt que de désigner des boucs-émissaires faciles, la véritable lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie doit s’inscrire dans une démarche globale de lutte contre toutes les discriminations et contre l’exclusion sociale, culturelle et affective, dont souffrent notamment les jeunes hommes des classes populaires. Marine Le Pen, qui ne fait que tenter de gagner quelques voix en surfant sur une vague islamophobe, propose l’exact opposé.

Les lesbiennes, les gays, les personnes bisexuelles et les trans savent trop bien que quand la haine de l’autre commence à gagner les esprits et qu’elle est attisée pas les responsables politiques, ils et elles n’échappent pas longtemps aux discriminations, à l’exclusion voire aux persécutions.

Une société ne se construit pas en montant des groupes les uns contre les autres, mais en bâtissant des solidarités et l’égalité sociale et politique. C’est pourquoi Europe Ecologie – Les Verts revendique à la fois l’égalité des droits pour les LGBT, le droit de vote des étrangers et une politique ambitieuse de réduction des inégalités.

Europe Ecologie – Les Verts


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Infos éditeur